Agevillage

Alzheimer – Suède - médecine

Des chercheurs produisent des neurones à partir de cellules du cerveau


Partager :

Des chercheurs suédois ont mis en place in vitro un processus de reproduction de cellules cérébrales vivantes en état de fonctionner

Des chercheurs suédois sont parvenus, à partir de cellules souches cérébrales prélevées sur des adultes vivants, à créer de nouvelles cellules qui sont devenues fonctionnelles, suscitant l'espoir de pouvoir, à terme, traiter des affections lourdes comme les maladies de Parkinson et d'Alzheimer, annonce la presse suédoise mercredi27 juillet.Les cellules ont été prélevées par biopsie au cours d'interventions chirurgicales de routine destinées à évacuer l'eau présente dans le cerveau de patients atteints d'hydrocéphalie, a expliqué un chercheur du réputé Karolinska Institute de Stockholm au quotidien Svenska Dagbladet.A ces cellules, les chercheurs ont ajouté un agent capable de provoquer leur division, ce qui a abouti à la création de nouvelles cellules, parfaitement actives, selon les chercheurs. «Jusqu'à présent, nous avons réussi à produire plusieurs millions de nouvelles cellules à partir des cellules souches originelles, et environ un quart d'entre elles, sont devenues des neurones actifs", a précisé le principal responsable de ces travaux, le jeune chercheur Ulf Westerlund, qui soutenait sa thèse sur ce sujet la semaine dernière.En leur adjoignant du glutamate - un sel présent dans le système nerveux central où il sert de neuro-transmetteur - les nouvelles cellules se sont mises à communiquer entre elles, a indiqué Ulf Westerlund. «Cela signifie que nous disposons de connexions synaptiques parfaites permettant aux cellules nerveuses (les neurones) d'être fonctionnelles», a-t-il ajouté.Les cellules souches sont de très jeunes cellules qui se développent pour remplacer les cellules endommagées d'un organe ou d'un muscle. Les biologistes tentent depuis longtemps de remplacer les cellules mortes du cerveau par des cellules saines pour tenter d'inverser le processus de dégradation qui survient lors d'affections incurables comme la sclérose en plaque, la maladie d'Alzheimer ou la maladie de Parkinson.En coopération avec l'Université de Californie à Los Angeles (UCLA), des chercheurs suédois parmi lesquels Ulf Westerlund, ont inséré les cellules souches prélevées dans la moelle épinière de rongeurs, où elles ont continué à se diviser pour former de nouveaux neurones.L'injection de ces cellules chez les souris semble également avoir entraîné une guérison plus rapide de celles qui souffraient d'allodynie, une douleur résultant d'un stimulus non douloureux de la peau, a souligné Ulf Westerlund. «Le simple potentiel de ces cellules a un impact significatif sur la manière dont nous évaluons aujourd'hui la capacité de régénération du système nerveux central et, très important, sur les moyens potentiels dont dispose désormais la science pour mieux comprendre les mécanismes de la réparation neuronale», précise-t-il dans sa thèse.



mis à jour le

Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -