Agevillage

Ateliers des Aînés Ruraux pour bien soigner ses pieds.

Faire intervenir régulièrement une pédicure dans les clubs.


Partager :

De la bonne santé des pieds dépend une facilité pour marcher, une aisance pour continuer à se déplacer et à vivre normalement, et préserver ainsi sa vie sociale.Les Aînés Ruraux souhaitent développer des actions de prévention et aimeraientque se diffuse l'expérience du club de Granges le Roi, en Essonne, dont les membres font venir, une fois tous les deux mois, une pédicure.

Une séance de soin depuis 20 ans

Aux Granges le Roi, c’est le dernier salon où se retrouver, échanger sur ces maux, prendre et donner des nouvelles des voisins, éventuellement préparer le pic-nic de la semaine à venir.Depuis plus de 20 ans, Monique Rode consacre une après-midi tous les 2 mois au club des Aînés Ruraux pour cette séance de soins qui attirent entre 10 et 15 personnes à chaque fois. Christiane Leborgne, administratrice du club et présidente de la fédération départementale, se souvient de la motivation première : « nous avions consacré du temps à la campagne de vaccination conte le tétanos et souhaitions mettre en place une action de prévention qui sorte de l’ordinaire. » Monique Rode, elle, faisait des soins à domicile et souhaitait rassembler un groupe de personnes dans un local neutre, pour des séances collectives. Elle rencontre Christiane Leborgne et toutes deux se rendent compte rapidement que cela rend énormément service. En effet, non seulement les séances sont moins chères que dans un cabinet privé, mais en plus cela permet à des personnes qui n’ont pas la possibilité de se déplacer de bénéficier quand même de soins réguliers. Au-delà de cet aspect pratique, ces soins permettent de maintenir ses activités (les voyages, la marche, les courses au village…) parce que les pieds suivent.La pédicure assure également un rôle de prévention important car elle peut repérer anomalies et maladies de peaux et, avec son regard extérieur et sans faire de diagnostic, conseiller à une personne de consulter son médecin. D’autre part, le fait de venir tous les deux mois imposent une régularité et évite ainsi l’aggravation de problèmes éventuels. Autre aspect primordial : l’entretien des pieds de certaines personnes fragilisées par la maladie et qui refusent que le conjoint se prête à certains soins. Cette attitude est et importante à respecter pour préserver l’équilibre du couple car il est des soins que les personnes malades considèrent comme n’étant pas du ressort des aidants familiaux et qui doivent être assumés par l’extérieur.Cette action originale peut-être mise en place à moindre frais.Chacun s’y retrouve : la pédicure qui fidélise une clientèle satisfaite, et les patients qui se soignent, à moindre frais, avec l’assurance d’un suivi sérieux et régulier.

Comment monter des séances de pédicurie et pourquoi

  • Trouver une pédicure qui accepte de jouer le jeu : même si elle gagne un peu moins qu’en cabinet, elle a une clientèle fidèle et rend un grand service ;
  • Rassembler 10 à 15 personnes pour rentabiliser la venue de la pédicure ;
  • Touver un local, même modeste (pas besoin d’un grand confort, ni de règles d’hygiène draconiennes) ;
  • Pévoir des soins d’une demi-heure par personne ;
  • Informer les participants qu’il ne s’agit que de soins d’entretien (coupes des ongles, suppression des cors et des durillons) ;
  • Faire participer financièrement les personnes soignées et prendre en charge une petite partie(par exemple à Granges Le Roi, les personnes s’acquittent de 14 euros et le club paie 3 euros par personne et par séance)…Objectifs du club :- favoriser les soins des pieds,- développer la prévention- permettre aux bénéficiaires de ne pas rester en chaussons chez soi, continuer à enfiler des chaussures et se déplacer aisément ;- proposer ce service aux personnes qui ne peuvent être véhiculées pour se rendre à un cabinet privé éloigné;- offrir un lieu de discussions et maintenir des relations entre les adhérents d’un club qui ne viennent pas à d’autres activités.


  • mis à jour le

    Partager :


    Vos réactions

    Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



    Réagir à cet article :

    * ne sera pas affiché


    HAUT DE PAGE

    © Eternis SA -