Agevillage

Vieillesse - dépendance - PLFSS

4,3 milliards d’euros nécessaires en 2006 estiment les professionnels du médico social


Partager :

Le gouvernement s’est engagé à financer la dépendance à hauteur de 3,865 milliards d’euros. Les professionnels du secteur estiment que lemontant de dépenses minimum est de 4,3 milliards d’euros

- Plusieurs organisations, dont la Fédération hospitalière de France (FHF) et la Mutualité française, ont évalué, lundi , 26 septembre dans un communiqué, à environ 4,3 milliards d'euros le montant minimal d'augmentation des dépenses 2006 pour la prise en charge des personnes âgées.Outre la FHF et la Mutualité française, l'Adehpa et la Fehap (directeurs de maisons de retraite), l'Uniopss (associations non lucratives), l'Unccas (action sociale) et le SNGC (gérontologie clinique) ont signé ce communiqué. Le montant de l'Ondam (Objectif national des dépenses d'assurances maladie voté par le parlement) pour les «personnes âgées» sera fixé, comme les Ondam «médecine de ville» et «hospitalisation publique», dans le cadre du Projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) qui sera présenté mercredi par le ministre de la Santé, Xavier Bertrand.Selon les organisations, «le montant des crédits nécessaires à la simple transcription des engagements du gouvernement en matière de médicalisation des établissements, et de création de places d'hébergement, d'accueil de jour, d'hébergement temporaire et de services de soins infirmiers à domicile (SSIAD)», s'élève à 4,385 milliards d'euros (contre 3,865 milliards d’euros en 2005). «L'augmentation entre 2005 et 2006 peut paraître élevée mais ceci tient au fait qu'elle intègre les éléments du plan (vieillissement et solidarité, conçu après la canicule de l'été 2003, ndlr) qui n'ont pas été totalement honorés en 2004 et 2005», relèvent ces organisations.Les organisations rappellent «que ces prévisions ne reposent que sur le maintien des ratios actuels d'encadrement en personnel soignant (infirmiers, aides-soignants) de 0,21 par lit pour les établissements existants et de 0,18 pour les nouvelles places». «Or, les ratios actuels sont très en-deçà d'un ratio minimum de sécurité qui s'établit à 0,3 agent soignant par lit», soulignent ces organisations qui observent: «Si cet objectif cible était retenu, dans le cadre d'une mise à niveau progressive sur 4 ans, l'Ondam +personnes âgées+ devrait alors s'établir à 4,563 milliards d'euros en 2006».Les organisations «souhaitent l'ouverture d'une large concertation pour poursuivre l'augmentation du nombre de places en établissement et l'instauration de ratios minimaux globaux de personnel et discuter de l'augmentation de leur financement par la solidarité nationale».A ces demandes des professionnels Philippe Bas répondait, lors du colloque sur l'intergénération, tenu au Ministère de la santé, le 30 septembre que la part du médico social serait au budget 2006 en augmentation de 9%, soit une augmentation 4 fois supérieure à celle de la CNAM.



mis à jour le

Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -