Agevillage

Aides au logement

La Cnaf juge «insuffisante» la revalorisation


Partager :

La Caisse nationale des allocations familiales a émis mercredi 5 octobre un avis défavorableau sujet de la revalorisation des barèmes des aides au logement, qu'elle juge «insuffisante»

La Caisse nationale des allocations familiales a émis mercredi 5 octobre un avis défavorable au sujet de la revalorisation des barèmes des aides au logement, qu'elle juge «insuffisante», tout en approuvant le projet d'amélioration des barèmes pour les étudiants logés en foyer Crous, a indiqué la Cnaf.Les administrateurs se sont notamment opposés à la revalorisation de l'Aide au logement (AL) et à celle de l'Aide Personnalisée au logement (APL).Le CA «a regretté que la parution des barèmes prenne effet au 1er septembre et non au 1er juillet comme habituellement et a jugé largement insuffisante la revalorisation proposée par les pouvoirs publics».Les aides personnelles au logement sont revalorisées de 1,8 % pour un coût estimé, par le ministère du Logement à 252 millions d'euros, en année pleine, précise la Cnaf. Le conseil d'administration «a particulièrement regretté que le seuil de non versement des aides au logement soit maintenu à 24 euros (au lieu de 15 euros ultérieurement), alors qu'il avait déjà dénoncé cette mesure d'économie en 2004 et demandé sa suppression».En revanche, «les administrateurs ont approuvé (...) le projet de décret relatif à l'amélioration des barèmes pour les étudiants logés dans les résidences universitaires gérées par les Centre régionaux des oeuvres universitaires et scolaires (Crous). «Il s'agit de dispositions nouvelles qui ont pour objet de faire face aux fortes augmentations des redevances suite à des travaux de réhabilitation entrepris par les Crous pour améliorer le confort des chambres». «Pour les étudiants concernés, l'Aide au logement à caractère social (Als) passe d'environ 50 à 102 euros par mois (jusqu'à 216 euros au maximum) pour les occupants de chambres rénovées ou transformées en studios, donc plus chères, situées dans les résidences universitaires», ajoute la Cnaf. Cette réforme est entrée en vigueur le 1er septembre dernier.



mis à jour le

Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -