Agevillage

Nouvelles aides pour le handicap

«Des montants scandaleusement bas» (APF et AFM)


Partager :

L'Association des paralysés de France (APF) et l'Association française contre les myopathies (AFM, qui organise le Téléthon) se sont inquiétées jeudi 13 octobre «des montants scandaleusement bas et insuffisants» des nouvelles aides légales au handicap, après avoir lu un projet de décret.

«La proposition de financement des aides techniques et de l'adaptation du logement est plafonnée à des montants scandaleusement bas et insuffisants», ont affirmé l'Association des paralysés de France (APF) et l'Association française contre les myopathies (AFM, qui organise le Téléthon), jeudi 13 octobre, après avoir lu un projet de décret.Les deux associations dans un communiqué commun intitulé «Alerte» s’inquiètent que le montant maximum de la prise en charge des aides techniques s'élève à 110 euros par mois, soit 3.960 euros sur 3 ans. A titre d'exemple, un fauteuil roulant électrique peut coûter 15 000 euros», détaillent-elles. «De même, le montant maximum de la prise en charge de l'aménagement du logement s'élève à 26,66 euros par mois, soit 3.200 euros sur 10 ans», poursuivent l'APF et l'AFM. «A titre d'exemple, l'aménagement d'une salle de bains coûte environ 10.000 euros», soulignent-elles. «On est loin de la notion de droit à compensation universel présent dans la loi votée le 11 février dernier», estiment l'APF et l'AFM. Pour le ministre délégué aux personnes handicapées Philippe Bas, «le décret, tel qu'il sera adopté, respectera scrupuleusement la loi du 11 février 2005, qui prévoit que les dépenses restant à charge de la personne handicapée ne peuvent excéder 10% de ses ressources». «Il s'agit d'un avant-projet de décret et je m'étonne de cette déclaration, alors qu'à ma demande une concertation très intense a été engagée dans un esprit de confiance mutuelle depuis le mois de juillet», a-t-il ajouté. «Je m'étonne d'autant plus que ces associations et les autres ont salué pas plus tard qu'hier les avancées et les progrès contenus dans l'avant-projet de décret», a souligné le ministre.



mis à jour le

Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -