Agevillage

Adapter les logements : l'engagement de la CAPEB


Partager :

La CAPEB(Confédération de l'Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment) et la Fondation Caisse d'Epargne pour la solidarité avaient signé une convention de partenariat visant à promouvoir l'adaptation des logements des personnes fragilisées, handicapées.La CAPEB vient donc de sortir un document de formation à destination des artisans.

Agevillage : Vous estimez que l’adaptabilité et l’accessibilité des logements dans une perspective de maintien à domicile des personnes âgées et/ou handicapées restent aujourd’hui confrontées à des difficultés non négligeables

Christophe Hazard : En effet, les circonstances souvent dramatiques des situations (aussi bien par la gravité, l’urgence et le caractère subit) font que la réponse de la « collectivité » au sens large n’est pas souvent adaptée aux besoins exprimés,Les acteurs publics ou privés qui sont, à un moment ou un autre, les interlocuteurs des personnes âgées et/ou handicapées et de leur famille, sont multiples et leurs interventions manquent parfois de coordination et de cohérence.L’individu, la prise en compte de ses contraintes et de ses aspirations sont un élément essentiel. Pour cette raison, chaque cas est spécifique et doit être appréhendé de manière adaptée. Une approche qui serait uniforme et standardisée a, en effet,peu de chance d’être efficace et acceptée. Le recours à des acteurs de proximité, la mise en place d’espaces de dialogue mais aussi la sensibilisation et la professionnalisation de tous les acteurs constituent des pistes à explorer.

Quel est le rôle de l’artisanat du bâtiment dans l’adaptabilité des logements ?

Christophe Hazard : il existe aujourd’hui 318 000 entreprises artisanales du bâtiment qui sont implantées sur l’ensemble du territoire.45% de ces entreprises sont localisées dans des communes de moins de 5 000 habitants. Constitué à 93% d’entreprises ayant entre 0 et 9 salariés, l’artisanat est essentiellement formé de très petites entreprises qui apportent aux populations une diversité de services de proximité.Les artisans du bâtiment sont des acteurs localement reconnus qui peuvent apporter des solutions au problème de l’adaptabilité des logements des personnes âgées et/ou handicapées. L’artisanat du bâtiment se caractérise par une diversité de métiers (gros œuvre, finition, équipements techniques…) qui sont nécessaires pour rendre accessible et adapter l’habitat.

  • des mentalités à faire évoluer : construire est une action sur le long terme qui s’inscrit dans la durée. On construit le plus souvent à partir d’un besoin défini à un moment précis sans pour autant penser d’ores et déjà aux adaptations futures. Pour cette raison, devoir adapter un logement à une situation nouvelle n’est pas pour l’artisan (comme pour le maître d’ouvrage) une démarche aussi naturelle qu’elle pourrait paraître,
  • un marché encore aujourd’hui peu « visible » : Bien qu’elles interviennent pour 80% de leur activité dans les secteurs de la réhabilitation et de la rénovation, les entreprises artisanales ne perçoivent pas l’adaptabilité des logements pour les personnes handicapées comme un marché à part entière,
  • des compétences à acquérir : L’adaptabilité des logements ne s’improvise pas et nécessite des connaissances techniques et professionnelles qui peuvent s’acquérir via la formation initiale et continue mais aussi au travers de l’élaboration d’outils spécifiques,
  • des chantiers soumis à des conditions d’intervention particulières. L’artisan, en tant que chef d’entreprise, doit gérer au mieux le facteur « temps » de son activité et de celles de ses salariés. Cette gestion optimale passe par une planification en amont des chantiers. Les difficultés de recrutement peuvent constituer un frein pour les entreprises qui se positionnent sur certains chantiers.L’adaptabilité des logements, dans certains cas être caractérisée par une intervention dans l’urgence, peut apparaître comme une contrainte pour certaines entreprises.
  • Si certains artisants interviennent déjà sur le marché de l’adaptabilité des logements, il n’en demeure pas moins qu’il existe dans ce secteur des contraintes fortes pour les entreprises.De plus, dans la mesure où plusieurs professions vont être amenées à intervenir sur un même chantier dans un délai limité, différentes questions se posent : recherche d’entreprises, coordination des différentes interventions, gestion de la relation avec la clientèle…Des procédures lourdes peuvent décourager: L’artisanat du bâtiment assure avant tout une activité de production. Des éléments extérieurs, comme la multiplicité des acteurs qui interviennent dans la procédure, la demande et l’instruction des dossiers de subvention auprès des collectivités locales ou des caisses de retraite avant le début des travaux, les délais de paiement… peuvent être considérés comme des freins.

    Quelle est l'implication de la CAPEB dans le dossier de l’accessibilité et de l’adaptabilité des logements ?

    Depuis plusieurs mois, la CAPEB a pris une série d’initiatives :

  • Création par le Conseil d’administration de la CAPEB d’un groupe de travail chargé de réfléchir aux grandes lignes de la politique de la CAPEB dans le domaine de l’accessibilité et de l’adaptabilité des logements
  • Signature d’une convention nationale avec la FNC PACT ARIM le 20 juin 2002 visant à créer synergie et partenariat entre les Pact-Arim et les artisans de la CAPEB.
  • Réalisation d’un supplément du « Bâtiment Artisanal » sur le thème de l’accessibilité et de l’adaptabilité des logements aux personnes à mobilité réduite et handicapées, publié et diffusé tiré en avril 2003 à 80 000 exemplaires.
  • Inscription dans la loi de finances 2004 d’un crédit d’impôt pour les travaux permettant le maintien à domicile des personnes âgées faisant suite à un long travail de sensibilisation engagé par la CAPEB auprès du cabinet de Monsieur Hubert FALCO, Secrétaire d’Etat aux personnes âgées.
  • Obtention du prix « encouragement » et d’une aide au démarrage de la Fondation de France au projet de la CAPEB intitulé « maintien à domicile des personnes âgées : prévenir et anticiper l’inadaptabilité du logement ».
  • En présence notamment de Monsieur Gilles de Robien, Ministre de l’Equipement, des Transports, de l’Aménagement du Territoire du Tourisme de la Mer et de MonsieurMarc-Philippe Daubresse, Secrétaire d’Etat au Logement, signature le jeudi 17 juin 2004 par Monsieur Jean Lardin, Président de la CAPEB, de la charte nationale de l’accessibilité
  • Ces différentes initiatives au niveau national ont permis à la CAPEB de positionner l’artisanat du bâtiment comme un acteur à part entière de la problématique de l’adaptabilité et de l’accessibilité des logements.La convention signée le 25 mai 2005 entre la Fondation des Caisses d’Epargne pour la Solidarité et la CAPEB prévoit une série d’actions pour sensibiliser et former les artisans du bâtiment sur ce marché spécifique.C’est dans ce cadre que la CAPEB vient de publier le guide pratique du logement adaptable. Anticiper l’adaptation du logement des personnes âgées et/ou handicapées.Ce guide est un outil pragmatique que l’artisan du bâtiment pourra utiliser avec son client. L’idée est que l’adaptabilité du logement n’est pas toujours une chose évidente à aborder.Aussi, ce guide a été conçu pour présenter de manière pragmatique les caractéristiques des principales pièces d’un logement, les risques particuliers et inconvénients ainsi que les possibilités d’intervention. Sont indiqués également le handicap compensé et les principaux métiers concernés.Le guide pratique du logement adaptable a pour objectif de « dédramatiser » la question de l’adaptation du logement pour les personnes concernées à terme par le vieillissement et de permettre à l’artisan d’assurer son rôle de conseil auprès de sa clientèle.Cet ouvrage va contribuer à la sensibilisation des artisans sur ce marché et permettre aux syndicats départementaux de la CAPEB d’initier localement des partenariat avec des acteurs locaux concernés (conseils généraux, réseau des pact-arim, Habitat & Développement, Anah…)Ce guide est disponible auprès du réseau des CAPEB départementales.Mieux connaître la CAPEB : www.capeb.fr



    mis à jour le

    Partager :


    Vos réactions

    Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



    Réagir à cet article :

    * ne sera pas affiché


    HAUT DE PAGE

    © Eternis SA -