Agevillage

Plan anti-douleur 2006-2010

Xavier Bertrand prévoit une enveloppede 14 millions d'euros


Partager :

Xavier Bertrand, ministre de la Santé, a présenté lors du Conseil des ministres du 26 octobre un nouveau plan de lutte contre la douleur pour les années 2006-2010 articulé sur 4 axes et pour lequel il prévoitune enveloppe de 14 millions d´euros.Pour répondre à l"exigence sanitaire et sociale" que représente la lutte contre la douleur, Xavier Bertrand propose de travailler selon quatre axes.
  • Améliorer la prise en charge de la douleur des populations les plus vulnérables. En ce qui concerne les personnes handicapées, âgées et en fin de vie, le plan prévoit la diffusion d'outils d’évaluation de la douleur et d’aideà la prescription. Il envisage la réalisation de formations de sensibilisationdans les établissements hébergeant des personnes âgées dépendantes et les services de soins à domicile. L’accent est mis sur la prise en charge de la douleurpsychologique de ces personnes et sur leur accompagnement lors de l’annonce dudiagnostic (cancer, maladie d’Alzheimer...).
  • Renforcer la formation pratique initiale et continue des professionnelsde santé. Le Gouvernement souhaite créer, dans le cadre de ce plan un diplôme d’étude spécialisée complémentaire sur la douleur et les soins palliatifs. Il entend également faire valoir la nécessité d'une meilleure intégration de la douleur au sein du diplôme de médecine générale. Enfin, le plan prévoit l'inscription du thème de la lutte contre la douleur dans les contenus de formation professionnelle continue des médecins libéraux.
  • Améliorer les traitements médicamenteux et les méthodes non pharmacologiques dans des conditions de sécurité et de qualité. Meilleure connaissance de la consommation des antalgiques, simplification du circuit des substances exerçant un effet similaire à celui de la morphine, fixation des conditions de mise en œuvre des traitements à domicile, prévention des douleurs induites par les soins sont notamment au programme de travail prévu par le plan.
  • Structurer la filière de soins. L'objectif de cet axe de travail est de décloisonner l’organisation régionale de la prise en charge de la douleur chronique, dans le parcours de soins, les réseaux de santé, la coopération interhospitalière et au sein des établissements sociaux et médico-sociaux, par la valorisation et le renforcement des structures de prise en charge.


  • mis à jour le

    Partager :


    Vos réactions

    Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



    Réagir à cet article :

    * ne sera pas affiché


    HAUT DE PAGE

    © Eternis SA -