Agevillage

Les grandes étapes de l'ADMR de 1945 à 2005


Partager :

L’absence de Jean-Louis Borloo a fortement déçu les 2500 adhérents de l’ADMR (Association du service à domicile) venus fêter les 60 ans de leur fédération.
  • En 1945 naît l’AFR : Aides familiales rurales, pour accompagner lesfamilles de l’après-guerre et proposer du travail aux « jeunes filles des villages ».Des bénévoles fondent et organisent des associations qui embauchent des aides familiales rurales, et sont solvabilisées par la générosité publique, des manifestations permettant de trouver des fonds (kermesses…)
  • 1962 : le rapport Laroque pointe cette vieillesse oubliée des politiques sociales. En 1965, la CNAV crée la prestation d’aide ménagère. Les associations s’engouffrent dans le dispositif.
  • 1976 : l‘AFR devient l’ADMR (Aide à domicile en milieu rurale), et en 1978 : création des premiers SSIAD
  • 1980 – 1990 : après la Charte de l’aide à tous, l’ADMR se lance dans les services aux personnes handicapées. 1986 : lancement des association intermédiaires pour éviter l’exclusion du monde du travail et 1987 arrivée du service mandataire avec ouverture à de nouveaux services : garde à domicile, bricolage, jardinage.1988 le premier diplôme reconnaissant le métier est créé : le CAFAD : certificat d’aptitude aux fonctions d’aide domicile.
  • 1990-2000 : arrivée de la concurrence. L’ADMR devient l’Associationdu service à domicile ». Son slogan : le pays où l’on s’aide. Développement enmilieu urbain et création des « maisons du service à domicile », animées par des accompagnants de proximité salariés
  • Octobre 2000 : manifestation nationale à Paris pour faire reconnaître ces métiers encore appelés « Petits Boulots » > la profession est entendue jusque l’accord de branche de l’aide à domicile (carrière, diplômes, rémunérations revalorisées…). L’ADMR défend son triangle d’Or : interventions conjointe audomicile de la personne aidée, de bénévoles et de professionnels. La norme NF Service intègre cette spécificité.
  • 2002 : création de l’APA (solvabilisation des personnes âgées)
  • 2005 : lancement du plan des services à la personne avec une Agence et desenseignes nationales. L’ADMR se définit comme « un sourire au quotidien » et s’associe avec AG2R et le Crédit Mutuelle pour lancer DOMI +.L’intervention auprès des familles est aussi exonérée d’impôts
  • L’ADMR aujourd’hui : 110 000 bénévoles, 72 700 salariés, 450 000 clients-adhérents, 3 200 associations locales regroupées en fédérations départementales, 1750 maisons des services et la prochaine enseigne nationale des services à la personne : DOMI+


  • mis à jour le

    Partager :


    Vos réactions

    Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



    Réagir à cet article :

    * ne sera pas affiché


    HAUT DE PAGE

    © Eternis SA -