Agevillage

France Domicile

Une nouvelle enseigne de services à la personne verra le jour début 2006


Partager :

La MUTUALITE FRANCAISE, l’UNA (Ex Unassad) et l’UNCCAS (centres communaux d’action sociale) se sont associés pour lancer début 2006 une nouvelle enseigne de services à la personne, « France Domcile ». Celle-ci s’inscrit dans le plan de développement de services à la personne, initié par Jean-Louis Borloo, Ministre de l’emploi, de la cohésion sociale et du logement.

Longtemps, les associations d’aide à domicile ont craint de voir leur secteur d’activité envahi par des sociétés de services privées. Désormais, il n’est plus de chasse gardée. La loi Borloo décloisonne le marché du domicile et de la personne privée et oblige entreprises privées et secteur associatif à entrer en compétition auprès d’un même public : les familles pouvant avoir besoin d’un service lié au domicile.La MUTUALITE FRANCAISE, l’UNA (Ex Unassad) et l’UNCCAS (centres communaux d’action sociale) qui se sont associés pour lancer début 2006 une nouvelle enseigne de services à la personne ont rendu public le 14 décembre le nom de leur nouvelle enseigne. « France Domicile » qui sera lancé début 2006, aura la forme d’une plate-forme téléphonique ouverte 6 jours/7, associée à un numéro de téléphone national. La plate-forme orientera le public vers les services d’une association membre proche de son domicile, adaptée à son besoin et dans un délai restreint. Ce numéro de téléphone sera largement communiqué à travers une campagne publicitaire d’envergure.FRANCE DOMICILE s’appuiera sur les réseaux des membres fondateurs, soit 2500 services déjà implantés et éprouvés. Répondre à l’ensemble des besoins sociaux et médico-sociaux, promouvoir la qualité des services à domicile et permettre le développement du secteur constituent les bases du partenariat de ces trois acteurs de l’économie sociale.Pour le secteur associatif, l'enjeu est de taille, car comme l'indiquait André Flageul, président de l'Una voila peu, «comment allons nous dans les temps à venirindiquer de façon simple, sure au public que nous sommes des entreprises de service répondant à des préoccupations sociétales? Comment se distinguer des entreprises capitalistes au moment ou dans leur propre communication, elles utilisent nos propres valeurs ! C'est bien le défi qui nous attend collectivement et que nous devons réussir. »



mis à jour le

Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -