Agevillage

Travail - handicap

Liquidation judiciaire d’ateliers protégés dans le Haut-Rhin


Partager :

Les ateliers protégés de Saint-André à Cernay et à Colmar (Haut-Rhin) ont fait l’objet d’une liquidation judiciaire prononcée mercredi 4 janvier par letribunal civil de Mulhouse

Une cinquantaine de handicapés sont aujourd’hui sans travail à la suite de la liquidation judiciaire des ateliers protégés de Saint-André à Cernay et à Colmar (Haut-Rhin) prononcée mercredi 4 janvier par le tribunal civil de Mulhouse. Cinquante handicapés physiques et intellectuels légers, âgés de 25 à 55 ans, seront replacés dans des établissements voisins de leurs lieux de vie, avait annoncé fin décembre, un responsable de l’association gérant ces ateliers. Les 48 autres recherchent un emploi de production (petits travaux de montage, emballage), avec notamment le soutien de l’Union départementale CGT, du conseil général et de la sous-préfecture.L’entreprise qui avait déposé son bilan en juillet 2005 a accumulé des pertes d’un million d’euros depuis 2002, pour un chiffre d’affaires annuel de 1,9 million d’euros selon l’UD-CGT. Le syndicat a dénoncé une « mauvaise gestion » de l’association, bénéficiaire jusqu’en 2001. « Ses comptes ont été plombés par l’achat d’un bâtiment pharaonique » , selon Eliane Lodwitz, secrétaire générale de l’Union.



mis à jour le

Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -