Agevillage

L'éclipse, un matin d'été - Comment accompagner un mourant ?

Un livre, témoignage riche d'enseignement.


Partager :

L'éclipse, un matin d'été est un récit pudique, et sans complaisance qui retrace la dernière semaine du mari de l’auteur, au sein d'un établissement médicalisé où le corps médical a du mal à accepter la mort. Préfacé par Marie de Hennezel, ce livre appelle à une culture de l'accompagnement.

Cette femme, Nadia, va accompagner jusqu'au bout un époux malade, au sein d'une structure médicale où il faudra faire comprendre que renoncer aux soins devenus inutiles, fait partie du "prendre soin".Mots, gestes, regards et liens sont là, palpables, intenses.La qualité des échanges est réèlle jusqu'au bout. Les questions sont aussi très difficiles : "pourquoi je ne peux pas mourir ?"L'auteur rend hommage à cette aide-soignante, Lili, qui sait accompagner ses gestes de soin de douceur, paroles, regards.Naturellement on pense à ces soins réalisés en Humanitude.Or comme le souligne Marie de Hennezel, malgré la difficulté de mourir, l'homme porte en lui la capacité de mourir. "tu me fais un cadeau magnifique de mourir si sereinement" écrit Nadia.Les dernier mots de l'époux avant l'éclipse du soleil qui accueillera sa mort seront "C'est bien" puis "c'est formidable".Un petit ouvrage à glisser dans de nombreuses blouses blanches.

L'éclipse, un matin d'été
Nadia Marfaing
Préface Marie de Hennezel
Edition les 3 Orangers
104 pages 11 euros.

Commander en ligne avec 5 % de remise



mis à jour le

Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -