Agevillage

Cotisations, prestations....

ce qui change au 1er janvier 2006


Partager :

Voici la liste des cotisations, des prestations sociales et des tarifs dont les montants changent à partir du 1er janvier

  • SECURITE SOCIALE- Le plafond mensuel de la Sécurité sociale passe de 2.516 euros à 2.589 euros par mois à partir du 1er janvier, soit une augmentation de 2,9%. Ce plafond sert de référence au calcul de certaines cotisations sociales (une partie des cotisations d’assurance vieillesse, contribution au Fonds national d’aide au logement, cotisations aux régimes complémentaires de retraite, notamment) et de certaines prestations de Sécurité sociale.
  • Assurance maladie- Au 1er janvier, le forfait journalier hospitalier passe de 14 à 15 euros (somme à la charge du patient ou de son assurance complémentaire santé)- Cette date marque aussi l’entrée en vigueur d’un forfait de 18 euros pour les actes médicaux lourds supérieurs à 91 euros.- Par ailleurs, les patients qui consulteront un médecin sans passer par leur « médecin traitant » subiront une baisse des remboursements (2 euros de moins dans le cas d’un généraliste et 2,5 euros de moins dans le cas d’un spécialiste).Ces patients pourront aussi subir un dépassement d’honoraires par le médecin qu’ils consultent (sept euros maximum pour un médecin au tarif Sécu).
  • Complémentaire santé- Les Mutuelles et assurances devraient augmenter leurs tarifs pour répercuter la hausse du forfait hospitalier et du forfait de 18 euros pour les actes d’un montant supérieur à 91 euros.
  • Retraites- A compter du 1er janvier, les cotisations pour la retraite sont majorées de 0,2 point, hausse supportée à part égale par les employeurs et les quelque 15 millions de salariés du privé (+0,1% chacun).- Le minimum vieillesse (personne seule) s’élève à 610,28 euros. Le maxima vieillesse est fixé à 1.294,5 euros.- L’allocation de veuvage est fixée à 539,37 euros.
  • MINIMA SOCIAUX- Le Revenu minimum d’insertion (RMI) sera revalorisé de 1,8% au 1er janvier, passant à 433,06 euros mensuels pour une personne seule.Pour une personne seule avec un enfant ou pour un couple sans enfant, son montant passera à 649,59 euros, tandis qu’il s’élèvera à 779,51 euros pour une personne seule avec deux enfants ou pour un couple avec enfant.- Depuis le 1er juillet 2005, les quelque 130.000 titulaires de l’Allocation adulte handicapé (AAH) et qui ne peuvent pas travailler bénéficient d’une garantie de ressources de 766 euros mensuels, soit 80% du Smic.
  • PRINCIPALES PRESTATIONS FAMILIALESLa base mensuelle des allocations familiales (Bmaf), qui sert à calculer la plupart des prestations familiales, sera revalorisée de 1,8% au 1er janvier. Par ailleurs, il convient de distinguer la Prestation accueil du jeune enfant (Paje), pour les enfants nés après le 1er janvier 2004, et les autres prestations, pour ceux nés avant.
  • HANDICAP. L’Allocation aux adultes handicapés (AAH), passera à 610,28 euros, soit une augmentation de 1,8%.. Le 1er janvier 2006 marque l’entrée en vigueur des principales dispositions de la loi « pour l’égalité des chances et des droits, la participation et la citoyenneté » des personnes handicapées.. A compter du 1er janvier 2006, les personnes handicapées peuvent déposer une demande pour la nouvelle prestation de compensation du handicap (les droitspeuvent être ouverts à compter de cette date).Cette nouvelle prestation doit financer des aides humaines (forfait d’heures pour l’accompagnement des personnes aveugles, par exemple) ou techniques (aménagement d’un véhicule, d’un logement...).Elle doit être attribuée sans condition de ressources, sur la base d’une évaluation des besoins de la personne.
  • PRIX ET TARIFS

  • . Les primes d’assurance devraient rester stables en 2006 pour les contrats automobile après la baisse appliquée en 2005 (baisse des cotisations de 2,5% et 3,5% en moyenne)
  • Assurance habitation. Les primes en multi-risques habitation (MRH) vont continuer à augmenter après la hausse des sinistres (dégâts des eaux, vols, incendies) enregistrés en 2005. La quasi-totalité des contrats sont indexés sur l’indice de la Fédération française du bâtiment (+1,7%) ou sur celui de l’Insee (+1,6%). A titre d’exemple, la Matmut annonce une hausse « modérée » - c’est-à-dire en-dessous de 5% (y compris indice) - du fait du coût élevé des événements climatiques, la Maif a prévu une hausse de 5% en moyenne (pas d’indexation) et les AGF vont appliquer une majoration de 4,5% (y compris indice).
  • Télécoms. France Télécoms baissera le prix des appels depuis les téléphones fixes vers les mobiles à partir du 2 janvier. Cette baisse, qui est d’ampleur variable suivant les formules, forfaits et autres services annexes, atteindra jusqu’à 28% sur le prix-minute du tarif général pour tous les clients résidentiels.
  • Transports. SNCF et RATP: « aucune augmentation prévue » , selon les porte-parole (à la RATP, les hausses ont souvent lieu au 1er juillet) EDF-GDF:. Gaz de France: pas de hausse des tarifs pour les particuliers puisque le gouvernement a décidé de la repousser après les mois d’hiver. Une hausse de 12% est intervenue le 1er novembre, compensée jusqu’à fin mars par une baisse de l’abonnement qui ramène l’augmentation à 3,8% en moyenne. EDF: pas de hausse prévue non plus, la dernière hausse des tarifs remonte à juillet 2003 (+3%) et « rien n’est programmé » pour l’instant, selon EDF.


  • mis à jour le

    Partager :


    Vos réactions

    Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



    Réagir à cet article :

    * ne sera pas affiché


    HAUT DE PAGE

    © Eternis SA -