Agevillage

L'industrie du ski s'adapte aux seniors

Les stations se disputant la clientele des septuagénaires


Partager :

Septuagénaires et même nonagénaires sont aujourd'hui au coeur du marketing des stationsde sport d'hiver aux Etats Unis

Dick Arner a sauté sur sa bicyclette tôt ce matin là et a roulé 29 kilomètres jusau’à Alta Uphill. Pédalant vite dans l’air faiblement oxygéné de la Wasatch Mountains, il est arrivé à la station de ski située à 2,550 mètres au dessus du niveau de la mer. Là il a acheté son forfait de ski. Pas mal pour un type de 71 ans. Mais c’est une habitude. Dick Arner achète son forfait depuis 12 ans maintenant. De ses tous ses vieux copains de ski Arner est le benjamin.Pendant la saison de ski, chaque jour à onze heures, Arner et ses copains se rencontrent chez Alf’s, un restaurant situé au sommet des pistes et qui n’est desservi par aucun télésiège. Le groupe se définit lui-même comme un « joyeux regroupement de seniors désorganisés qui pratiquent l’hospitalité et l’enthousiasme de la jeunesse.» Rush Spedden, 89 ans, doté de deux genoux artificiels, était le skieur le plus âgé du groupe. La dernière saison, il a skié 38 jours. Mais Spedden bénéficie d’un avantage particulier. La station de skiç distribue des forfaits gratuits à tous les octogénaires. Cette saison, 118 personnes âgées de plus de 80 ans ont saisi l’offre. Ce qui arrive à Alta n’a rien de particulier. Les skieurs deviennent plus âgés.Selon l’association des stations de ski, 31 des skieurs de pistes aux Etats Unis étaient ages de 45 ans et plus au cours de la saison 2004-05. Ils n’étaient que 21 % sept ans plus tôt.L’an dernier, 12% des skieurs étaient âgés de 55 ans et plus. Les conserver sur les pistes est un enjeu important dans la mesure ou le nombre de skieurs à la dernière saison était inférieur de ,2% à celui de la saison 2002-03. Michael Berry, président du syndicat professionnel des stations de ski estime que l’accroissement du nombre de seniors ages est du au fait qu’ils arrivent à l’âge de la retraite en bonne santé. Parallèlement, les constructeurs de matériel ont commencé de mettre sur le marché une nouvelle génération de skis, plus courts, spécialement profilés pour adapter l’effort du virage à une musculature et des articulations qui ne sont plus de la prime jeunesse.Les stations de ski ont suivi aussi. Leurs responsables se sont rendu compte que les 60 ans et plus dépensaient plus que les plus jeunes et étaient plus volontiers attirés par des stations disposant de centres de vacances, de restaurants branchés et de centres commerciaux. Certaines stations ont accuilli des maisons de retraite qui mettent au programme le ski l’hiver et le bateau l’été. La compétition entre les stations est si importante que certaines attirent les seniors en offre de confortables réductions.Park City Mountain Resort dans l’Utah a multiplié les réductions pour les septuagénaires. Les dirigeants de la station se sont en effet rendu compte que les personnes âgées avaient l’habitude d’entraîner enfants et petits enfants, de les inviter au restaurant, et de dépenser sans compter pour équiper les plus jeunes.



mis à jour le

Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -