Agevillage

TVA - services à la personne

Inventaire et persectives


Partager :

Les services à la personne représentent une zone d'emploi de 1,5 millions. Et le gouvernement espère créer un demi million d'emplois en plus

Les activités et métiers des services à la personne sont extrêmement diversifiés :

  • -services à la famille (garde d'enfants, soutien scolaire, par exemple),
  • services associés à la promotion de la santé et à la qualité de vie à domicile (soins, portage de repas, entretien de la maison, notamment),
  • services d'intermédiation (assistance aux démarches administratives, en particulier),
  • services associés au logement et au cadre de vie (gardiennage ou le jardinage).
  • Le gouvernement estime que le développement de ces services constitue un enjeu majeur pour la créations d'emplois.Employant actuellement plus de 1 300 000 personnes, les services à la personne constituent le secteur de l'économie française dont la croissance, en termes d'effectifs employés, a été la plus forte au cours des quinze dernières années (+5,5 % par an depuis 1990).L'objectif posé par le plan de développement des services à la personne présenté le 16 février 2005 consiste à doubler ce rythme de croissance pour permettre à ce secteur de créer 500 000 emplois au cours des trois prochaines années.Pour parvenir à cet objectif, il importe de lever simultanément trois catégories d'obstacles:-
  • des obstacles relatifs à la demande de services : le recours aux services à la personne est encore perçu comme trop coûteux et trop compliqué par beaucoup de nos concitoyens ;
  • -
  • des obstacles relatifs aux conditions d'exercice des métiers des services à la personne et aux conditions d'accès et de formation à ces métiers : attractivité insuffisante des métiers du fait de l'importance du travail à temps partiel subi, de la présence de taux horaires de rémunération encore inférieurs au SMIC, de droits sociaux inférieurs au droit commun dans un grand nombre de cas ; faiblesse ou absence de filières de formation initiale, notamment en matière de formation en alternance ; insuffisance notoire de la formation continue ;
  • -
  • des obstacles relatifs au développement d'une offre plurielle de qualité attestés par l'émiettement des structures, par l'inadaptation des procédures d'agrément, ou l'inadéquation du droit à la réalité de l'exercice d'une activité de service à la personne.


  • mis à jour le

    Partager :


    Vos réactions

    Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



    Réagir à cet article :

    * ne sera pas affiché


    HAUT DE PAGE

    © Eternis SA -