Agevillage

Directive Bolkestein

30 associations pour l'exclusion des services sociaux


Partager :

Trente associations, dont la Ligue des droits de l'Homme, interpellent les 78 députés européens français pour réclamer l'exclusion des services sociaux et de santé du champ d'application de la «directive Bolkestein» libéralisant les services dans l'Union européenne.

Dans une lettre commune qui a été adressée mardi 31 janvier aux 78 députés européens français, « 30 associations nationales de services sociaux et de santé, prescripteurs, prestataires et bénéficiaires », ont appelé « solennellement à voter en faveur de l'exclusion de ces services du champ d'application de la directive».Outre la Ligue des droits de l'Homme, la Fédération hospitalière de France, l'Association des paralysés de France, la Confédération syndicale des familles ou encore l'Union nationale des centres communaux d'action sociale figurent parmi les associations signataires. Les eurodéputés doivent voter le 16 février en séance plénière sur la directive «services» rédigée par l'ancien commissaire au Marché intérieur, le Néerlandais Frits Bolkestein. Les co-signataires «appellent les parlementaires européens à soutenir tout amendement allant dans le sens de l'exclusion des services sociaux et de santé d'intérêt général du champ d'application de la directive et à convaincre leur groupe politique respectif de dégager un large compromis dans ce sens», dans leur lettre aux eurodéputés.Selon eux, «l'application de cette directive aux services sociaux et de santé d'intérêt général (...) conduirait à une dérégulation des opérateurs au détriment de la protection des personnes vulnérables, de la qualité et de l'égalité d'accès à ces services d'intérêt général».



mis à jour le

Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -