Agevillage

Prise en charge d'Alzheimer

Vers une «assurance dépendance» dès 50 ans


Partager :

Encore une fois, le problème de la généralisation d'une assurance dépendance spécifique est posé

L'idée de développer une «assurance dépendance» dès 50 ans pour mieux financer la prise en charge de la maladie d'Alzheimer a été avancée, jeudi 2 février à Paris, lors d'une rencontre entre médecins et familles des patients, qui ont regretté les retards pris par le plan gouvernemental 2004/2007.Aujourd'hui, la maladie touche 800.000 à un million de personnes, et devrait en concerner 1,2 million en 2020, selon les projections. Le coût de la prise en charge moyenne d'un malade est de 22.000 euros annuels, dont 55% à la charge des familles, a rappelé la députée Cécile Gallez, à l'origine de cette rencontre à l'Assemblée nationale avec l'association France Alzheimer.Dans un rapport en 2005, la députée du Nord (UMP) avait suggéré «d'inciter à la souscription d'une assurance dépendance en complément de la couverture publique». Son idée a été reprise par le ministre de la Santé Xavier Bertrand: «Sans remettre en cause la solidarité nationale, assurée par les fonds publics, il me semble utile de rechercher des solutions de complémentarité, afin de faire face à l'ampleur du phénomène sur le long terme», a dit le ministre devant le Comité de suivi du Plan Alzheimer le 12 janvier dernier.De fait, un million de personnes aurait déjà souscrit à ce type de produits à partir de 50 ans, selon Jean-Paul Babey, président d'Alptis, un «réseau d'associations de prévoyance». Lors du colloque, les intervenants ont regretté des retards dans la mise en oeuvre du plan Alzheimer, présenté en septembre 2004 par l'ex-ministre de la Santé Philippe Douste-Blazy, pour anticiper les effets d'une maladie qui touche chaque année quelque 220.000 personnes supplémentaires.



mis à jour le

Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -