Agevillage

Bebé phoque anti alzheimer

Un robot Japonais contre les troubles cognitifs


Partager :

Un institut japonais met au point un robot de forme animale chargé d’aider à la lutte contre les troubles cognitifs de type Alzheiemer

Le robot thérapeutique bébé-phoque en peluche «Paro», développé depuis des années par l'Institut national japonais des sciences et techniques industrielles avancées (AIST), a des effets notables contre les maladies neuro-dégénératives comme Alzheimer, selon les chercheurs. Le «robot thérapeutique» Paro est un bébé-phoque en peluche antibactérienne, truffé de capteurs et micro-moteurs, capable de se comporter comme un animal vivant (en remuant, clignant des yeux) par réaction aux caresses et autres gestes que lui prodigue une personne. «Un test effectué avec quatorze personnes âgées atteintes de dysfonctionnements cérébraux a prouvé que la moitié d'entre elles ont vu leurs fonctions cognitives s'améliorer après avoir interagi avec le robot», selon les mesures (scanner et autres) divulguées par l'AIST, une clinique japonaise et un laboratoire spécialisé. Ces données viennent corroborer d'autres études conduites précédemment dans divers hôpitaux et maisons de repos au Japon et à l'étranger, qui ont «confirmé les effets positifs de Paro sur le plan mental, physiologique et affectif».Le développement de cet «animal de réconfort» a été initié par l'Etat japonais qui l'a en grande partie financé. Le bébé phoque a été choisi pour la douceur qu'il inspire, et parce que la plupart des patients n'ont jamais touché un vrai animal de cette espèce et ne peuvent donc pas être déçus en comparant les réactions. «Si nous avions choisi un chat ou un chien, inévitablement les personnes auraient vu la différence, connaissant bien le comportement de ces animaux domestiques familiers, et les effets auraient été différents», justifient les chercheurs.Disponible à la vente depuis mars 2005, Paro a été vendu à plus de 500 exemplaires dans les six mois qui ont suivi. Il est utilisé régulièrement dans plusieurs maisons de repos au Japon comme outil de prévention face aux maladies neuro-dégénératives et autres affections liées à la vieillesse. Le Japon est un véritable laboratoire de vieillissement de la population. Un Nippon sur cinq est âgé de plus de 65 ans, et la proportion passera à un peu moins d'un sur quatre d'ici 2015, selon le gouvernement.



mis à jour le

Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -