Agevillage

Alzheimer - Procès de Bob Denard:

Rejet d'une demande de contre-expertise médicale


Partager :

La maladie d’Alzheimer fait irruption au procés du mercenaire Bod Denard à Paris

Le tribunal correctionnel de Paris a rejeté lundi 20 février, une demande de contre-expertise médicale du mercenaire français Bob Denard, jugé inapte à comparaître à son procès et celui de 26 autres prévenus accusés d'avoir participé à une tentative de coup d'Etat aux Comores en 1995.Me Saïd Larifou, avocat de l'ancien président comorien Saïd Mohamed Djohar, avait demandé au début de cette première journée de procès une contre-expertise médicale de Bob Denard, 76 ans, estimant le rapport d'expertise déjà rendu «incomplet«. Une expertise médicale remise au tribunal le 30 janvier a estimé que Bob Denard était inapte à comparaître dans ce procès en raison de différents troubles de la mémoire et d'ordre neurologique liés à la maladie d'Alzheimer. M. Denard était toutefois présent lundi à l'ouverture du procès.«Dans l'intérêt de cette affaire, de la manifestation de la vérité et de tout le monde, une contre-expertise est nécessaire«, a expliqué l'avocat de M. Djohar. «Concernant la maladie d'Alzheimer, diagnostiquée en 2003, l'expert, Docteur Yves Djian ne donne que le compte rendu d'un compte rendu des examens médicaux de Monsieur Denard, sans les produire ni indiquer s'il a été mis en possession d'un examen de sang de ce dernier«, regrettait notamment Me Larifou.Le tribunal a rejeté cette demande, mais souhaité la présence de Bob Denard, le 7 mars, pour l'interroger. L'avocat de M. Denard, Me Elie Hatem a indiqué qu'il ne s'opposait pas à cet interrogatoire, «sous réserve de l'état de santé de son client«. Ce dernier était présent lundi au procès pour que «tout le monde se rende compte de l'état dans lequel il se trouve et que nous ne racontons pas d'histoires«, selon Me Hatem.Le procès, qui doit durer jusqu'au 15 mars, se poursuivait lundi en fin d'après-midi par l'examen des circonstances de la préparation de la tentative de coup d'Etat.Le mercenaire français est poursuivi avec 26 autres personnes pour une tentative de coup d'Etat au cours de laquelle l'ex-président Saïd Mohamed Djohar avait été séquestré.



mis à jour le

Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -