Agevillage

Le RAI existe dans 18 pays.La France est la grande absente du système.

Qualité des soins et maîtrise des coûts


Partager :

A Ostende où la communautéinternationale gériatrique était réunie mi-février, à Paris lors d'une journéeinternationale sur le RAI, les scientifiques internationaux s'étonnent de l'indifférence de la France pour la démarche RAI (Research Assessment Instrument).La nécessité d'un système d'information intégré s'impose à tous les pays. Le vieillissement de la population, les réponses aux handicaps, aux pathologies, les exigences d'organisation et de budget font que 18 pays ont déjà adaptéle RAI (Research Assessment Instrument) à leur contraintes.Créée aux Etats-Unis, la démarche RAI permet d'évaluer les besoins médico-psycho-sociaux des personnes âgées et d'améliorer les réponses à y apporter.La démarche s'effectue en plusieurs étapes :
  • Evaluation multidimensionelle et plurisdiciplinaire par l'équipe deprofessionnels qui accompagne chaque personne : recueil d'un minimum de données standardisées (MDS) sur 20 domaines, 85 rubrqiues, 300 items
  • Elaboration d'un tableau synthétique dit "tableau d'alarme", à partir de clignotants signalant des problématiques relevant de domaines d'intervention
  • Analyse des domaines d'intervention à traver des guides d'analyse standards (GAD) : recommandations de bonnes pratiques.
  • La démarche RAI est traduite en 18 langues et évolue chaque année selonles travaux d'une commission scientifique internationale de suivi : en institution
  • Le RAi à Domicile


  • mis à jour le

    Partager :


    Vos réactions

    Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



    Réagir à cet article :

    * ne sera pas affiché


    HAUT DE PAGE

    © Eternis SA -