Agevillage

"Mon dernier cheveu noir" par Jean Louis Fournier

Essai sur la vieillesse


Partager :

C’est sa manière de conjurer les difficultés. Qu’il s’agisse de la grammaire, des mathématiques ou de l’éducation des enfants, Jean-Louis Fournier, écrivain et réalisateur utilise l’humour. Un humour léger, réjouissant qui n’appartient qu’à lui.

Cette fois, avec « Mon dernier cheveu noir - Avec quelques conseils aux anciens jeunes » l'auteur s’attaque à la vieillesse, à sa vieillesse et à celle de ses lecteurs. Il éloigne l’inéluctable à coups d'aphorismes, de sentences qui ne manquent pas de piquant. Du genre : « En vieux français hip-hop se dit parkinson » ou « Consultez votre médecin avec modération. Sachez qu’àforce de chercher, il va bien vous trouver quelque chose. » ou encore «Ne vous penchez pas trop sur votre passé, vous n’allez pas réussir à vous relever. »Dans son livre, il y en a comme ça quelques douzaines assortis d’anecdotes souvent drôles et de constatations sans indulgence particulière à son égard.Bref, c’est sa manière d’éloigner les autos attendrissements aussi démoralisants que peu productifs.Puisque la vieillesse est l’apanage de tous ceux qui s’aventurent au-delà des soixante-cinq hivers autant l’apprivoiser à défaut de la faire reculer.Ce « Mon dernier cheveu noir » est vite lu et revigore son septuagénaire pour un bon moment.

« Mon dernier cheveu noir » Editions Anne Carrière . 17 €

Pour commander en ligne



mis à jour le

Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -