Agevillage

Etats-Unis

La mortalité en recul en 2004


Partager :

En 2004, la santé des Américains s’est améliorée, la longévité s’est accrue.Le nombre des décès aux Etats-Unis a diminué de 2% en 2004 comparativement à 2003 ce qui représente la plus forte baisse annuelle depuis 70 ans, selon des estimations préliminaires du gouvernement fédéral publiées mercredi.Ce recul a surtout été attribué à une diminution des trois principales causes de mortalité, à savoir les maladies cardiovasculaires (-6%), le cancer (-3%) etles attaques cérébrales (-6,5%), a précisé le centre national des statistiquesde la santé (NCHS).Le nombre de décès s'est établi à 2,39 millions, soit une baisse de 49.945 sur 2003. L'espérance de vie a également continué à s'allonger pour atteindre le record de 77,9 ans en 2004, indique les chiffres du NCHS. Mais les Etats-Unis restent cependant derrière une vingtaine de pays jouissant d'une plus grande longévité.Le Japon, Monaco et Saint Marin avaient l'espérance de vie la plus longue en 2004 avec 82 ans suivis par notamment par l'Australie, l'Italie, la Suèdeavec 81 ans, puis le Canada, la France, la Norvège, l'Espagne et la Grande Bretagne avec 78 ans.L'espérance de vie des femmes était de 80,4 ans en 2004 aux Etats-Unis contre 80,1 ans en 2003 et de 75,2 ans pour les hommes (74,8 ans en 2003), faisant de l'écart entre les deux sexes (5,2 années), le plus faible depuis 1946.Le gain d'espérance de vie en 2004 a été le plus important chez les Noirs en passant de 72,7 à 73,3 ans. Les maladies cardiovasculaires sont responsables de 27% des décès aux Etats-Unis (654.000 en 2004) tandis que le cancer et les attaques cérébrales sont à l'origine de 23% (550.000) et 6% (150.000) des morts respectivement. Le taux de mortalité de onze des treize principales causes de décès a diminué. La maladie d'Alzheimer, au septième rang et l'hypertension artérielle, numéro 13, ont été les seules maladies à provoquer davantage de décès en 2004 comparativement à 2003, a précisé le NCHS.La mortalité infantile a également diminué en 2004 avec 6,76 décès pourmille naissances contre 6,85 un an avant. Mais l'énorme disparité raciale subsiste avec un taux de 5,56 décès pour mille chez les Blancs contre 13,65 pour mille pour les Noirs.



mis à jour le

Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -