Agevillage

Redéfinition des USLD (Unités de soins longues durées hospitalières) enEHPAD (maisons de retraite médicalisées)

Craintes des conséquences financières notamment pour les résidents


Partager :

L'avenir des USLD hospitalières (Unités de soins longue durée) est en train de se jouer dans le cadre d'une mission pilotée par pétition est lancée).Mais face aux perspectives d'évolution des USLD en EHPAD, le CNRPA (comité national des retraités et personnes âgées), le SNGC (Syndicat national de gérontologie clinique) et la FHF (Fédération hospitalière de France) qui fédère les USLD publiques, viennent d'écrire à Jean Casteix chargé de la direction de l'hospitalisation et de l'organisation des soins pour l'alerter sur certaines conséquences de ces évolutions.Les EHPAD relèvent en effet d'une tarification ternaire :- budget soin (assurance maladie),- budget dépendance (APA - conseil général)- budget Hébergement (résident, sa famille ou l'aide sociale départementale récupérable à la succession).Or de nombreux postes : aides soignantes, aides médico-psychologiques, agents de services sont à cheval sur plusieurs budgets.Augmenter, transférer, un poste impliquerait d'augmenter les autres poste par effet mécanique (effet Micado comme l'a appelé la FHF).Ce serait alors aux résidents et aux conseils généraux de compenser ces augmentations.Augmenter des tarifs n'est pas inconcevable si le service s'en trouve amélioré.Mais les signataires espèrent une neutralité financière pour les résidents. "Il est inimaginable que des résidents d'un établissement connaissent des tarifs à la hausse, tandis que les crédits soins correspondants seraient réaffectésà d'autres établissements au titre de la redéfinition".Des simulations d'évolutions budgétaires vont être nécessaires aux tutellespour mesurer les conséquences de leur arbitrage sur les budgets colatéraux !



mis à jour le

Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -