Agevillage

Hospitalisation à Domicile

Elisabeth Hubert, nouvelle présidente de la FNEHAD est optimiste


Partager :

Elisabeth Hubert, successeur de Pierre-Jean Cousteix à la présidence de la Fédération nationale des établissements d'hospitalisation à domicile (FNEHAD) estimeque les différents tabous sont levés pour le développement de l'Hospitalisation à Domicile (HAD).En 1998, Pierre-Jean Cousteix enregistrait 50 services d'Hospitalisation à Domicile, ils sont près de 200 aujourd'hui.Une petite dizaine de départements ne possède pas de telles structures, contreprès de 60% en 1998, précise Pierre-Jean Cousteix.

Levée des freins

Pour Elisabeth Hubert, différents tabous ont été levés.Un des principaux : le "taux de change" qui voulait que la création d'une place d'HAD soit conditionnée par la fermeture de lits d'hospitalisation classique a disparu.Autre frein : la prescription de l'HAD.Depuis 2000, les médecins libéraux, et non plus uniquement les médecins hospitaliers, peuvent prescrire une hospitalisation à domicile.Chaque service HAD respecte, comme tout service hospitalier, la tarification à l'activité (T2A).Elisabeth Hubert est médecin de formation.Elle s'est investie dans le monde syndical et politique à l'UNOF (Union nationale des omnipraticiens français) de la CSMF (Confédération des syndicats médicaux français). Elle a été député de Loire-Atlantique.Après avoir été ministre de la Santé publique et de l'Assurance maladie du premier gouvernement Juppé du 17 mai 1995 au 7 novembre 1995, elle était encore récemment directeur général des Laboratoires Fournier.Pour en savoir plus : www.fnehad.asso.fr



mis à jour le

Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -