Agevillage

Pales retraites en Angleterre

Les retraités anglais perdent en moyenne 58% de leur revenu


Partager :

Les retraités britanniques perçoivent en moyenne moins que le salaire minimum et subissent une perte de 58% de leur dernier revenu, selon une étude du fonds de pension Fidelity International présentée mercredi 10 mai.

Les retraités britanniques vivent une authentique hémorragie de revenus une fois qu’ils quittent le monde du travail. Les pensions qui leur sont versées ne représentent que la moitié de ce qui paraît nécessaire pour vivre, selon l'étude. Fidelity International met également en garde contre l'écart croissant entre les retraites calculées sur la base du dernier salaire et celles établies à partir de plans d'épargne-retraite.Dans le premier cas, la pension versée est en moyenne de 81% du dernier salaire, contre 38% dans le second cas. L'inégalité frappe enfin les femmes, dont la retraite moyenne est de 40% du dernier revenu d'actif, contre 47% pour les hommes. Le système britannique des retraites combine une maigre pension d'Etat avec des fonds de retraite d'entreprise. Il est financièrement à bout de souffle. Une commission chargée en 2002 par l'Etat de réfléchir à la réforme des retraites a rendu en avril un rapport final controversé.Elle préconise d'augmenter la part du PIB consacrée aux retraites, soulignant que la Grande-Bretagne est pour l'heure bien moins généreuse que ses voisins européens. La commission Turner suggère aussi un relèvement de l'âge du départ jusqu'à 68 ou 69 ans, ainsi que l'introduction, pour la première fois, d'un régime de cotisation obligatoire pour l'employé comme pour l'employeur, à hauteur de 3% du salaire pour ce dernier.



mis à jour le

Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -