Agevillage

Unités de soins longue durée

Les maisons de retraite dénoncent la réforme


Partager :

L'Association des directeurs d'établissements d'hébergement pour personnes âgées (Adehpa) a demandé jeudi 18 mai la suspension de la réforme des unités de soins de longue durée, qui vise à transférer des lits de ces unités, en partie financées par la «sécu», vers les maisons de retraite.

La Loi de financement de la Sécurité sociale (LFSS) de 2006 a prévu qu'une partie des 83.000 lits en unités de soins de longue durée (USLD), qui reçoivent des aides importantes de la part de l'assurance maladie, soit transférée vers les maisons de retraites, où les résidents et leurs familles supportent l'essentiel des coûts.«Dans les USLD, les résidents, qui sont souvent très malades, et leur famille paient une partie et reçoivent un forfait soins de la part de l'assurance maladie», a expliqué le président de l'Adehpa, Pascal Champvert, au cours d'une conférence de presse. «Avec la réforme en cours, ces résidents seront inscrits au sein d'une maison de retraite alors qu'ils nécessitent des soins permanents, et ils ne recevront plus l'aide de l'assurance maladie», a-t-il ajouté. Le gouvernement mène actuellement une étude dans toutes les USLD pour connaître leur fonctionnement, avant de décider, en juin, le nombre de lits qui seront transférés en maisons de retraites, selon l'Adehpa. M. Champvert a toutefois indiqué que «tous les bruits de couloir, au ministère des Personnes âgées, laissent penser que 70% des 83.000 lits seront transférés vers les maisons de retraite, et cela va se traduire par des charges supplémentaires pour les familles».Mercredi, les députés de la Mission d'évaluation et de contrôle des lois de financement de la sécurité sociale (Mecss) de l'Assemblée nationale ont présenté une batterie de propositions destinées à ne plus faire peser sur les personnes âgées l'essentiel du coût de leur hébergement, qui reste un des plus élevés d'Europe pour un taux d'encadrement inférieur.



mis à jour le

Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -