Agevillage

Retraites complémentaires

Accord sur une revalorisation de 1,65%


Partager :

Les retraites complémentaires sont revalorisées de 1,65% au 1er avril

Patronat et syndicats sont parvenus jeudi 18 mai à un accord sur une revalorisation de 1,65% des retraites complémentaires Arrco et Agirc (salariés du privé et cadres), avec effet rétroactif au 1er avril, ont indiqué l'Agirc et l'Arrco dans un communiqué commun. «Les représentants des organisations syndicales et patronales ont décidé d'augmenter les valeurs des points de retraite Agirc et Arrco de 1,65% à effet du 1er avril 2006, soit une revalorisation en moyenne annuelle de 1,74 %», ont annoncé l'Agirc et l'Arrco.Lors d'une réunion commune des commissions paritaires de l'Arrco et l'Agirc, les partenaires sociaux ont fixé la valeur du point Arrco à 1,1287 euro et celle du point Agirc à 0,4005 euro. «Les retraites versées trimestriellement au 1er juillet 2006 prendront en compte cette augmentation, ainsi que la régularisation due au titre del'échéance versée début avril 2006», ont précisé les deux organismes. «Les partenaires sociaux ont également décidé d'augmenter les salaires de référence, ou prix d'achat du point de retraite Agirc et Arrco, de 2,9% pour 2006, soit un montant pour l'Agirc de 4,5444 euros et, pour l'Arrco, de 13,0271 euros», ont ajouté l'Agirc et l'Arrco.Le 22 mars, les partenaires sociaux avaient échoué à trouver un accord pour une revalorisation au 1er avril et s'étaient donné rendez-vous initialement le 22 juin.Toutefois, «la pression et le mécontentement des retraités ont poussé les partenaires à se retrouver avant, lors d'une commission paritaire mixte convoquée jeudi 18 mai 18 mai», avait indiqué, le 12 mai, une source proche du dossier.En mars, l'augmentation des pensions versées aux actuels retraités, déterminées par la valeur du point, ne faisait pas débat, puisqu'un consensus avait été trouvé sur une revalorisation mécanique de 1,65% au 1er avril. En revanche, un blocage avait porté sur l'évolution du salaire de référence, qui pèse sur les futures retraites des salariés actuellement en activité.Augmenter le salaire de référence équivaut, pour un actif, à acquérir moins de points, ce qui au moment de la liquidation de sa retraite, lui donnera moins de droits.Le patronat proposait une augmentation de 3,2%, les syndicats lui opposant une hausse de 2,6%, qui tient compte d'un rattrapage de l'année 2004 où le salaire de référence n'avait pas été augmenté comme le salaire moyen. Ils avaient fait valoir qu'une hausse de 3,2% était difficilement supportable pour les salariés.



mis à jour le

Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -