Agevillage

Pentecôte - solidarité

La journée de solidarité redevient fériée pour la plupart des Français


Partager :

Le lundi de Pentecôte, le 5 juin, redevient cette année un jour férié pour une grande partie des Français, même si pour d'autres ce jour-là, voire exceptionnellement le jeudi de l'Ascension, sera travaillé, ce qui provoque un appel à la grève de la CFTC.

Les élèves, de la maternelle à la terminale, les fonctionnaires, qui perdront une journée de RTT dans l'année, et un peu moins de la moitié des salariés du privé, selon une étude des directeurs du personnel, disposeront de leur lundi de Pentecôte férié. La journée travaillée le lundi de Pentecôte, créée par une loi du 30 juin 2004 au lendemain de la canicule de l'été 2003 (15.000 morts), visait à dégager deux milliards d'euros par an pour le financement de la dépendance des personnes âgées et des handicapés. Sa mise en place l'an dernier avait suscité la colère des syndicats, des parents d'élèves, des professionnels du tourisme, sans compter une grève dans les transports. Cette année, seule la CFTC appelle les salariés à faire grève le lundi de Pentecôte et le jeudi de l'Ascension, estimant qu'«un travail sans rémunération correspond au travail +obligatoire+ ou +forcé+».Face au tollé de l'an dernier, le dispositif a été assoupli par Dominique de Villepin qui avait, en juillet 2005, décidé de laisser aux partenaires sociaux et aux responsables des administrations la possibilité de choisir la date de cette journée travaillée et non rémunérée. C'est seulement à défaut d'un accord de ce type que la journée travaillée reste fixée au lundi de Pentecôte.Pour favoriser la souplesse, une circulaire du ministère du Travail de novembre 2005 permet aussi de fractionner «en sept tranches horaires la journée de solidarité, dès lors que l'heure de travail est effective». Ainsi, dans l'Education, les quelque 12 millions d'élèves seront dispensés de cours. Seuls les personnels se plieront à une journée ou deux demi-journées «consacrées hors temps scolaire à la concertation sur un projet d'école», à une date à définir avec les chefs d'établissement. Dans la Fonction publique d'Etat (2,5 millions de personnes), une circulaire prévoit un lundi de Pentecôte non travaillé, mais un jour de RTT en moins.Pour les Fonctions publiques hospitalière et territoriale (2,5 millions d'agents au total), la quasi majorité des comités techniques paritaires a choisi un lundi de Pentecôte non travaillé avec décompte forfaitaire d'une RTT. A la SNCF, un décret a rallongé de sept heures la durée annuelle travaillée par les cheminots soit «3H30 de travail supplémentaire par semestre». Par contre, les salariés de la RATP travailleront le 5 juin. La Poste ne travaillera pas et un jour de repos sera retenu. Dans le secteur privé, un peu plus de la moitié (56%) des entreprises interrogées dans le cadre d'une enquête de l'Association nationale des directeurs des ressources humaines (ANDCP) travailleront.Danone a ainsi choisi de faire travailler ses salariés, de même que les groupes Unilog, l'Oréal, Adecco, PPR ou IBM.Chez Air France, la Pentecôte est chômée pour le siège et l'activité sera normale dans les aéroports. Une RTT sera retenue. Comme l'an dernier, un certain nombre dentreprises, comme Total ou TF1, vont faire cadeau à leurs salariés du lundi de Pentecôte. Dans le secteur de l'assistance (Axa assistance, Europe assistance, etc), qui compte 5.000 salariés, la journée de solidarité a tout bonnement été supprimée par un accord de branche.



mis à jour le

Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -