Agevillage

Lettre de la Proximologie de mai 2006

Entourage et associations de malades font-ils bon ménage ?


Partager :

Ce nouveau numéro des lettre de la Proximologie analyse la question autour des résultats de l’étude PREDAM : « Place et Rôle de l’Entourage dans le Discours des Associations de Malades ».La véritable question reste la capacité pour une même association de représenter et défendre les intérêts convergents mais parfois distincts des deux publics(personnes malades et entourage) en évitant l’écueil d’assujettir l’un à l’autre .Et ce alors que le corps médical considère de plus en plus les malade et leursproches comme de véritables alliés aux traitements, à la prise en charge des pathologies.Des interviews de présidents d'associations interrogent la place et la voix des aidants familiaux pour exprimer leurs besoins

Au sommaire

  • Etude« Les liens du sang » déterminent-ils l’entourage ?Les limites de l’implication thérapeutique d’un procheLe « devoir familial » face aux choix personnels
  • Enjeux et PerspectivesEntourage et associations : les nouveaux alliés du corps médicalA l’étranger, les « family caregivers » s’organisentPlan Borloo : un nouvel outil pour les associations de patients
  • Points de Vue/Rencontres- Quand on souffre, on ne peut aider efficacement un malade, Henri Pujol, président de la Ligue nationale contre le cancer- Les aidants familiaux n’ont pas de voix pour exprimer leurs besoins, Mary Baker, European Parkinson Disease Association- Quand on vient à l’association, c’est que les proches ne sont pas proches, Christian Saout, Aides
  • En savoir plus : www.proximologie.com



    mis à jour le

    Partager :


    Vos réactions

    Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



    Réagir à cet article :

    * ne sera pas affiché


    HAUT DE PAGE

    © Eternis SA -