Agevillage

La perception des français sur les personnes âgées

Rôle des aidants et des associations humanitaires


Partager :

Près d’un tiers de la population française considère que les personnes âgées font partie des deux catégories de population en difficulté qui ont le plus besoin d’aide en France aujourd’hui.C'est le principal constat du récent sondage mené par téléphone,pour l’association Les Petits Frères des Pauvres à l'occasion de son 60ème anniversaire et le journal La Croix sur la perception des personnes âgées en France.En réaction aux résultats de ce sondage et en lien avec la semaine de la famille vous êtes invités à parler à un responsable de l’Association France Alzheimer pour évoquer le rôle des aidants au côté du malade ainsi que les demandes de l’Association pour favoriser le maintien à domicile: accueil de jour, aide à domicile, soutien psychologique et financier.Si les Français priorisent encore davantage les personnes handicapées (43%) etcelles qui se trouvent sans domicile fixe (37%), ils placent les personnes âgées bien avant les chômeurs, les jeunes ou les immigrés.Pour accompagner et aider les personnes âgées en difficulté, c’est sur le soutien des familles que l’on peut davantage compter ; néanmoins, les Français sont loin de négliger le rôle des associations humanitaires : près des troisquart d’entre eux estiment que le rôle de ces associations est de plus en plusimportant au regard d’une population de personnes âgées en difficultés de plusen plus nombreuse. Ils sont en outre près d’un tiers à accorder leur confianceaux ONG pour leur venir en aide…Une grande majorité s’accorde à reconnaître que la prise en charge par l’Etat des personnes âgées dépendantes et le minimum vieillesse à 600€, aujourd’hui alloué à une personne âgée seule, sont tout à fait insuffisants (respectivement 74% et 90%).La plupart des Français, de toutes catégories d’âge ou de milieu social, attribuent aux personnes âgées un rôle important de pérennisation des valeurs morales et de cohésion familiale et sociale. Ils expriment un fort attachement à leurégard à travers des sentiments tels que la tendresse (60%), la solidarité (48%), la compassion (38%) ou encore l’admiration (32%), et se déclarent, en majorité, disposés à s’investir personnellement dans le combat contre leur isolement,principalement par le biais du bénévolat de proximité (52%).Pour lire l'étude HARRIS sur la perception des personnes âgées en France : cliquez ici Contact France ALZHEIMER21, boulevard Montmartre – 75002 ParisTél : 01 42 97 52 41 – Fax : 01 42 96 04 70 – www.francealzheimer.org contact@francealzheimer.org



mis à jour le

Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -