Agevillage

Visiter et choisir une maison de retraite

10 conseils (et deux astuces)


Partager :

RESUME

Deux ASTUCES

Faites-vous accompagner par un(e) ami(e) étranger(e) à la situation : l'aspect émotionnel de la visite ne le perturbera pas. Il notera froidement des événements ou des situations qui vous auront échappés.
Demandez à consulter les comptes rendus des derniers Conseils d'établissement (devenus Conseils de la vie sociale : CVS). Tout comme vous le faites lors de l'achat d'un bien immobilier quand vous demandez à consulter les derniers comptes rendus des réunions de copropriété !

1- Se renseigner sur la réputation du directeur(trice)

C'est de lui - d'elle - que dépend en priorité la bonne ou la mauvaise tenue de l'établissement, son ambiance, la réalité du projet de vie, le soin apporté par le personnel à ses tâches quotidiennes.

2 - La présence d'un personnel de nuit ?

Une surveillance est-elle assurée 24 heures sur 24 ? Qui est de garde la nuit : une infirmière ou une aide soignante ? Les chambres sont-elles équipées d'un système d'alarme du personnel ?

3 - La gestion des insomnies

Des comprimés sont-ils distribués systématiquement chaque soir comme cela se pratique dans certaines maisons de retraite ? Ou bien une tisane sucrée et une conversation sont elles essayées ?...

4 - L'attitude des autres pensionnaires

Sont-ils apathiques, résignés ou, au contraire, actifs ? Comment sont-ils habillés ? Ecoutez le sentiment des familles.

5 - Demandez le taux d’hospitalisation dans l’année

S’inquiéter au-delà de 15 à 20 %.

6 - L'ouverture sur l'extérieur.

Lecture des journaux, animation par des associations, sorties organisées... ? Encourage-t-on les initiatives ? Quel est l'emploi du temps type ? La famille du résident est-elle la bienvenue ? Est-il possible de leur préparer un café ? Voire un plat ?

7 - Le projet de vie

Faites-vous préciser son contenu et la réalité de son application. Les pensionnaires sont-ils associés à la vie de l'établissement - s'il existe un CVS, demandez combien de fois il se réunit. Y a-t-il une bibliothèque, des ateliers de couture, de peinture ou de cuisine, des excursions, des activités physiques...?

8 - Les repas

Sont-ils préparés sur place ? Les prescriptions diététiques sont-elles respectées ? Les plats sont-ils servis chauds ? Les menus spéciaux sont-ils possibles ? Les horaires sont-ils souples et adaptés aux rythmes d'un adulte ? Une place fixe est-elle assignée à chaque résident au réfectoire ? Le temps consacré aux repas est-il suffisant ? L'idéal est de les tester en venant déjeuner ou dîner sur place !

9 - Y a-t-il de mauvaises odeurs ?

Visitez les toilettes !

10 - En vrac

  • Les pensionnaires qui ont des chaises roulantes peuvent-ils se déplacer avec facilité ?
  • N'y a-t-il pas trop de bruit ?
  • Un jardin privatif permet aux personnes à mobilité réduite de garder un lien avec le monde extérieur.
  • L'existence de petits salons intimes favorise les visites et le maintien des liens familiaux. Ils vont également servir de lieux pour des animations. Les liens personnels entre résidents en sortiront également renforcés.
  • Un équipement spécifique des locaux (mains courantes, barre d'appui, sièges adaptés...) sécurise et favorise les déplacements des personnes fragiles, voire handicapées.

 



mis à jour le

LES LIENS UTILES

L'Annuaire Agevillage.com

L'Annuaire Agevillage.com recense les avis clients sur les maisons de retraite et EHPAD, les coordonnées des établissement d’accueil, services à domicile, clic, ccas et réseau gérontologique, centre mémoire, centre alzheimer, centre de soins, fournisseurs de Matériel médical, associations de loisirs et de tourisme…

Toutes les solutions locales près de chez vous : + de 25 000 adresses référencées.

annuaire@agevillage.com - 01 42 46 65 00


Partager :


Vos réactions

Anna

23/02/2016 23:02

Scandale et désespoir


Ma mère est dans une résidence reprise depuis 2 ans par ORPEA . C'est scandaleux de voir comment sont traités les résidents. A leur arrivée, il y a eu des suppressions de poste , la nourriture est insipide ....Nos parents sont en danger . Il s'agit là d'une maltraitance institutionnelle .C'est une situation anormale , honteuse , inhumaine . Inutile de faire paraître des articles d'ORPEA de conseils en nourriture sur votre site .Ce n'est que mensonge et fausse publicité ....



Agevillage

28/10/2015 14:10

Réponse à anna84


Bonjour,
Je vous invite à déposer votre avis client et commentaire sur cette résidence sur notre annuaire agevillage.
Bonne journée,
Agevillage



anna84

28/10/2015 14:10

Expérience maison de retraite


Mon père âgé de 85 ans a vécu dans une maison de retraite á Asnières, j'ai dû le retirer : Personnel surchargé par l'ampleur du travail, Nourriture infecte (j'ai mangé avec lui)
Lit cassé jamais changé pour un loyer de 4000 €!,,.
Du coup je me suis orientée vers une maison familiale á taille humaine.



chriscarlier230

04/03/2015 17:03

Maison de retraite


Je vous remercie ce partage d’information. Mon père devient très âgé et il habite seul depuis quelques années. Nous sommes en train de décider s’il voudrait aller à une maison de retraite. Il y a certaines choses qu’il faut observer quand on visite une maison de retraite. On doit s’assurer qu’il existe des adaptations aux handicaps comme un équipement spécifique de locaux. Il faut se poser d’autres questions parce qu’on doit prendre une décision importante. Merci ! Chris |



Tikati

31/03/2014 19:03

Impossible de trouver un..


Je rejoins la description d'Alderald même si je n'ai pas fait essayer plusieurs EHPAD à ma mère qui y est entrée à 97 ans. Incontinence forcée en très peu de temps. Comme il n' y a pas assez de personnel -jamais ,nulle part, quel que soit le prix, c'est le système français qui veut cela-, la personne dépendante, incapable de se déplacer seule, est obligée d'attendre qu'une AS vienne pour la conduire aux toilettes. Celle-ci, le matin, est occupée à doucher une autre personne : il faut donc attendre, parfois très longtemps, et pas seulement pour uriner (la résidente se résigne assez vite à uriner dans sa protection, hélas!) ; ce qui engendre des douleurs, voire des "accidents". Ceci est intolérable et je le considère comme une forme de maltraitance, dont on ne parle jamais. Que faire si les AS ne répondent pas aux appels, faute de disponibilité? Que toute personne voulant mettre son parent en EHPAD soit bien conscient de ce problème entre autres. L'EHPAD où se trouve ma mère est le plus cher de la ville (une grande ville, métropole régionale) et pour autant elle doit subir les conséquences d'un manque criant de personnel. Cependant, il y a divers EHPAD encore moins bien dotés ! Ma mère peut rester plusieurs heures, l'après-midi notamment, seule dans sa chambre sans voir personne (elle ne peut assister aux activités organisées à cause de sa vue et son ouïe très déficientes.) Une AH passe juste brièvement pour lui servir un goûter.




Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -