Agevillage

Eviter les chutes et adapter le logement : réaliser un diagnostic

Quelles aides financières pour le logement ?


Partager :

Des aides financières existent, mais... elles sont si nombreuses et leurs conditions d'attribution si complexes qu'il est difficile de s'y repérer.

Pour les personnes âgées de moins de 60 ans, et  reconnues handicapées à 80 %, les aménagements du logement sont partiellement financés via la MDPH.

Si la personne a plus de 60 ans, elle peut  s'adresser au Conseil général qui peut proposer des aides à l'amélioration du logement.

Pour les salariés :
Si son entreprise emploie plus de 20 salariés, il pourra obtenir des aides qui peuvent aller jusqu'à 26 000 euros dans le cadre du 1% logement et bénéficier d'un prêt à 1,5% (hors assurance).

Vous devez en priorité vérifier s’il existe un PACT-ARIM, association de protection d’amélioration de conservation et de transformation de l’habitat. (Parfois appelés CAL, CAL PACT….) 
Si c’est le cas c’est lui qui fera l’interface entre vous et la multitude d’organismes susceptibles de vous aider dans le financement de ces travaux.
Les PACT assurent également un diagnostic technique de vos besoins et peuvent vous renseigner sur l’ampleur des travaux à réaliser.

La Caisse nationale d'assurance vieillesse propose une subvention en fonction des revenus qui permet de financer, chez les personnes retraitées, la réalisation de travaux d'aménagement et/ou d'adaptation de leur logement pour contribuer à leur maintien à domicile.

Qui contacter ?



mis à jour le

Partager :


Vos réactions

Franck

21/06/2017 15:06

Adapter son logement à sa perte d'autonomie


Quand on a vécu tout une vie dans son logement, on ne perçoit pas le danger. Malheureusement il est bien là, une salle de bain avec une baignoire, un couloir mal éclairé, un escalier sans nez de marche... Il existe pourtant des solutions simples et rapides à mettre en place.



LouisGtier

13/04/2016 16:04

Solutions simples/ techniques


Les chutes constituent la première cause de mortalité chez les personnes âgées. Il existe des solutions simples mais également plus techniques comme je peux l'évoquer sur mon blog avec la vidéo-vigilance : http://medicaldomicile.fr/blog/260-Chutes-des-capteurs-videos-pour-les-eviter-



Nadette

24/11/2015 14:11

chute avec nappe suite


Bonjour;
Pour avoir vu la question en Ehpad aussi, je suis plutôt d'accord avec le Directeur : Confort pour les Personnes accueillies et le personnel, par rapport au bruit, surfaces particulièrement bruyantes;
Confort visuel aussi : ce n'est pas la cantine mais un restaurant !
Mais le problème n'est pas les nappes, c'est l'absence de soignants attentifs à ces moments-là.
Les personnes atteintes de la MA se savent pas (ou plus) pourquoi elles sont là, en attente de quoi ?
Les aidants professionnels ne sont pas assez nombreux et/ou mal informés des effets de la MA.



nadette

24/11/2015 14:11

Et de bonnes chaussures


Bonjour,
j'ai lu peut-être un peu vite l’article ci dessus mais il me semble qu'un élément important de la prévention n'est pas noté : les chaussures ou chaussons portés.
Ces pièces vestimentaires ne sont pas des accessoires.
Les pieds mal chaussés ou douloureux sont un risque supplémentaire de chutes;



Et en EHPAD ?

15/06/2015 12:06

Chute avec une nappe


Ma Mère âgée de 94 ans se trouve dans un EHPAD spécialisé maladie Alzheimer et maladies apparentées. Deux résidentes face à face. L'une met la nappe en boule. Ma Mère veut la remettre en place. Chacune tire de son côté, ma Mère chute sur le plan de travail qui se trouve derrière elle. Fracture du poignet, broches, os déplacé. Plusieurs résidents viennent d'arriver très désorientés et tiraillent également les nappes. Suite à ma demande le Directeur me répond par un refus de les retirer car "les résidents ont droit à un certain confort". ???? Que me conseillez-vous ?
Avec mes remerciements.




Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -