Agevillage

Exonerations, abattements, réductions... les aides fiscales

Crédit d'impôt pour dépenses d'équipement du logement


Partager :

Prolongation et aménagement du crédit d'impôt pour dépenses d'équipement en faveur de l'aide aux personnes - 11.01.2012

L'article 82 de la loi de finances pour 2012   prolonge et aménage le crédit d'impôt pour dépenses d'équipement en faveur de l'aide aux personnes : prolongation jusqu'au 31 décembre 2014 sauf concernant l'acquisition d'ascenseurs électriques,
majoration du plafond de dépenses concernant les travaux prescrits par un PPRT.
Ce texte s'appliquera pour l'imposition 2013 des revenus de 2012.

Principe

Si vous êtes fiscalement domicilié en France, vous pouvez bénéficier, sous conditions, d'un crédit d'impôt pour certaines dépenses d'équipement réalisées dans votre habitation principale : équipements pour personnes âgées ou handicapées, ascenseurs électriques, travaux de protection contre les risques technologiques.

Bénéficiaires

Vous avez droit à ces crédits d'impôt si vous êtes propriétaire ou locataire ou occupant à titre gratuit de votre habitation principale.

 Logements concernés

Votre logement doit remplir les conditions suivantes :

  •  être situé en France,
  • être affecté à l'habitation principale,
  • En cas d'acquisition d'ascenseurs électriques, être achevé depuis plus de 2 ans,
  • En cas de travaux de protection contre les risques technologiques, être achevé avant l'approbation du plan de prévention.
 Dépenses ouvrant droit au crédit d'impôt

Pour les personnes âgées ou handicapées, le crédit d'impôt s'applique aux dépenses d'installation ou de remplacement des équipements :

  • soit payés dans le cadre de travaux réalisés dans un logement ancien,
  • soit intégrés à un logement acquis neuf ou en l'état de futur achèvement.
 Les équipement concernés sont limitativement fixés par la règlementation : - équipements sanitaires attachés à perpétuelle demeure : éviers et lavabos à hauteur réglable, baignoires à porte, surélévateurs de baignoire et de W-C, siphon dévié, cabines de douche intégrales, bacs et portes de douche, sièges de douche muraux, W-C pour personnes handicapées,

- autres équipements de sécurité et d'accessibilité attachés à perpétuelle demeure : appareils élévateurs verticaux comportant une plate-forme aménagée, mains courantes, barres de maintien ou d'appui, poignées de rappel de portes, systèmes de commande, de signalisation ou d'alerte, dispositifs de fermeture, d'ouverture ou systèmes de commande des installations électriques, d'eau, de gaz et de chauffage, revêtement de sol antidérapant, etc.

Ascenseurs électriques

Le crédit d'impôt s'applique aux dépenses concernant l'acquisition d'ascenseurs électriques à traction possédant un contrôle à variation de fréquence.

Travaux de protection contre les risques technologiques

Le crédit d'impôt s'applique aux dépenses relatives à des travaux prescrits par un plan de prévention des risques technologiques (PPRT).

A noter : si vous êtes propriétaire-bailleur d'un logement achevé avant l'approbation du plan, vous pouvez bénéficier du crédit d'impôt à condition de vous engager à le louer pendant 5 ans à des personnes qui en font leur habitation principale.

Dates de réalisation des dépenses

Les dépenses doivent être effectuées entre le 1er janvier 2005 et le 31 décembre 2011.

Formalités à respecter

Qu'il s'agisse d'équipements fournis ou de travaux effectués, ils doivent être facturés par une entreprise.

Une attestation du vendeur ou du constructeur suffit s'il s'agit d'équipements pour personnes âgées ou handicapées intégrés à un logement.

Calcul du crédit d'impôt

Le crédit d'impôt est calculé, dans la limite d'un plafond, sur le prix toutes taxes comprises (TTC) mentionné sur la facture de l'entreprise ou l'attestation du vendeur du logement.

Toutefois, pour les ascenseurs électriques, seul le prix d'acquisition est pris en compte (la main-d'œuvre est exclue).

Nature de la dépense/ Taux (pour les dépenses en 2011)

  • Équipements spécialement conçus pour les personnes âgées ou handicapées : 25 %
  • Ascenseurs électriques : 15 %
  • Travaux de protection contre les risques technologiques : 30 %
 Plafond de dépenses

Le montant des dépenses ouvrant droit à crédit d'impôt, effectuées sur une période de 5 années consécutives entre le 1er janvier 2005 et le  31 décembre 2011, ne peut pas dépasser :

  • 5.000 €  pour une personne seule (célibataire, veuve ou divorcée)
  • 10.000 €  pour un couple soumis à imposition commune, majorés de 400 €  par personne à charge ( 200 € par enfant en résidence alternée).    
 Déclaration des dépenses

Vous devez déclarer les sommes ouvrant droit à crédit d'impôt sur votre déclaration de revenus. Sauf si vous déclarez vos revenus par internet, vous devez joindre les justificatifs des dépenses payées.

Si le montant du crédit d'impôt dépasse celui de l'impôt dû, l'excédent vous est restitué.

Le crédit d'impôt s'applique, selon le cas, au titre de l'année de paiement de la dépense, ou au titre de l'année d'achèvement du logement , ou de son acquisition si elle est postérieure.

Reprise du crédit d'impôt

Si vous êtes remboursé dans un délai de 5 ans de tout ou partie du montant des dépenses effectuées (indemnisation par une compagnie d'assurance par exemple), votre impôt sera augmenté d'un pourcentage de la somme remboursée en fonction du taux de crédit d'impôt dont vous avez bénéficié et dans la limite de ce dernier.

 Toutefois, aucune reprise n'a lieu si le sinistre survient après que vous avez payé les dépenses.

 



mis à jour le

LES LIENS UTILES

Service Public

Le site officiel de l'administration française.
Tous vos droits et démarches associés.
Dossiers pratiques - formulaires - questions - réponses

3939 Service public (0,06 euros /minute)


Partager :


Vos réactions

Evanne

30/08/2013 15:08

Déplacement couteux


Je vais par obligation voir mon père tous les mois par avion à Nice, cela me coute environ 2000 euros par an, de ma poche, et je n'ai pas trouvé de possibilité de déduire ces frais...



kael

12/03/2011 10:03

pension alimentaire


bonjour après trois ans de séparation de vie commune est ce que mon épouse a le droit d'avoir une pension alimentaire car elle même fautive de la séparation.



mimelee

09/02/2011 08:02

deplacements trop couteux


Ma mère a 86 ans et vit seule en montagne, malvoyante et mal-entendante je suis donc obligé d 'effectuer 56 km tous les deux jours(quand il n' y a pas urgence!!) et avec le prix des carburants actuel cela devient difficile.... Mes services dédommagent les pouvoirs public mais à l'heure ou l'on parle de dépendance en haut lieu !!! que puis-je attendre?



papi43

11/09/2009 16:09

les impôts piege


Bonjour sur le conseil d'un inspecteur des impôts j'ai pris ma belle-mère sur ma déclaration. Elle a plus de 99ans handicapée à plus de80% revenus 7145 euros par ans. ok pour les impôts mais sa caisse de retraite la MSA diminue sa retraite motif pas de lettre de non imposition nous lui faisons payer les taxes car nous nous basons sur le foyer fiscal ! voici le piége.




Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -