Agevillage

Chronique de l'ADIAM : Entre personne protégée, famille et juge

Qui est l'ADIAM ?


Partager :

L’Adiam, association spécialisée dans le maintien à domicile des personnes âgées et handicapées, a créé en 1999 un département Tutelles.

Adiam-Tutelles, s’appuyant sur l’expérience de l’association, fondée pour s’occuper en particulier des rescapés de la Shoah de la région parisienne, apporte une réponse spécifique aux problèmes des personnes âgées en situation de perte d’autonomie. Celle-ci est telle qu’elle a entraîné, par une décision de justice, l’altération de leur capacité juridique et la nomination d’un représentant légal. C’est ce rôle qu’exerce Adiam-Tutelles auprès de ces personnes.

Pour accomplir cette mission, Adiam-Tutelles mobilise les compétences de juristes, de travailleurs sociaux et de gestionnaires. Au total, l’équipe permanente comprend sept personnes dont trois délégués à la tutelle, deux gestionnaires et deux administratifs travaillant en synergie avec les 350 professionnels des différents services de l’association. Son intervention vise à assurer aux protégés l’existence la plus confortable possible en fonction de leur choix de vie, et en limitant tout ce qui peut entraver une autonomie déjà réduite. Rappelons qu’un délégué à la tutelle doit être soit travailleur social (assistant social, éducateur spécialisé, conseil en économie sociale et familiale), soit juriste (licencié en droit) et être âgé d’au moins 25 ans. 

Adiam-Tutelles intervient actuellement, sous la supervision des juges de tutelles de la région parisienne, auprès de 310 protégés. Outre les mesures de tutelles proprement dites, ce nombre inclut des mesures de curatelles, des tutelles aux prestations sociales (TPSA) et des mandats spéciaux.

Betty Elkaïm, directrice générale de l’Adiam, Bertrand Lévy, responsable du département Tutelles, Eric Juillé, délégué à la Tutelle.

Adiam-Tutelles, 42, rue Le Peletier, 75009. Tél : 01 42 80 12 21.
Site
www.adiam.net 



mis à jour le

Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -