Agevillage

Alimentation et culture

"Même pas vrai !"


Partager :

Les rayons des libraires regorgent de livres de cuisine et d'ouvrages mettant en avant les dernières modes alimentaires, du régime préhistorique au modèle des centenaires d'Okinawa en passant par le régime Crétois...

"La santé dans votre assiette" a attiré notre attention, pour son titre, mais surtout pour celui de la collection dont il fait partie :"Même pas vrai". Cette formule enfantine rassemble "un projet...militant qui engage le lecteur. Une mobilisation, en quelque sorte, contre des pans entiers de fausses vérités, d'amalgames, de clichés qui nous suivent à la trace".

Annie Hubert, anthropologue, directeur de recherche au CNRS s'est attelée à la lourde tâche de nous éclairer. Son fil conducteur : "le doute, meilleure réaction possible et une des premières qualités requises pour la science. Sans douter on ne se pose pas de questions, donc on ne raisonne pas. Face à la pléthore d'informations, alarmante ou pas, que nous avons à affronter tous les jours, doutons! C'est la meilleure attitude pour nous conduire vers un choix raisonné et serein."

L'un des points de vue salutaires souligné l'auteur est le parti pris "ethnocentrique" qui guide les Experts de la nutrition. "Or, tous les modèles alimentaires sont possibles et ont été appliqués! Cela n'a pas empêché l'humanité de survivre et, au contraire, cela a démontré notre extraordinaire adaptabilité à des situations très différentes. Le seul biorythme que nous avons tous en commun est celui de dormir la nuit et d'être éveillé le jour : nous sommes une espèce animale diurne. Mais pour le reste, que ce soit les prises alimentaires ou les activités physiques, tout va dépendre de deux choses : l'environnement et la manière dont les cultures humaines s'insèrent dans cet environnement. Tous les cas de figure sont possibles, et pour chaque groupe humain, ses propres biorythmes paraissent les seuls applicables et les seuls "normaux".

Manger une, deux, trois ou cinq fois par jour, se lever très tôt ou se coucher très tard, faire la sieste ou pas, tout cela est géré par la culture. La normalité n'existe qu'au sein d'une même culture, c'est toujours l'Autre qui n'est pas normal. Les biorythmes changent, aussi, au cours de la vie.
"Enfants, adultes et personnes âgées ne fonctionnent pas de la même manière mais ces transformations se font selon des modèles ancrés dans la culture, parce que nous sommes des êtres sociaux, qui ont des rôles définis pour nous permettre d'avoir le sentiment d'exister."

Savoir recevoir les informations avec vigilance et ne pas s'emballer avant d'appliquer des dogmes alimentaires stricts du jour au lendemain est nécessaire.
Il est fondamental de veiller à respecter les façons particulières de s'alimenter. Les habitudes forgent le quotidien et tant qu'à domicile il est possible de les conserver, Carpe diem!

Nos conseils ont pour objectif de vous fixer des repères et non un modèle à suivre à tout prix.



mis à jour le

Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -