Agevillage

Le conseil de la vie sociale - Pour quoi faire ? Quel est le sens du CVS ?

Faire entendre la voix des personnes âgées, résidents en établissement d'accueil ou usagers de service à domicile : mobilisation de la Fnapaef


Partager :

La loi du 2 janvier 2002 place l'usager au centre de ses préoccupations. Une évaluation régulière des services est prévue, les budgets sont déclinés selon les populations accueillies.
Les établissements d'accueil sont les lieux privilégiés des conseils de la vie sociale (CVS) mais ceux-ci concernent aussi les structures d'aide à  domicile. Cette instance peut prendre la forme de groupes d'expression, questionnaires d'évaluation...
Les modalités de mise en place et de fonctionnement du CVS sont entrées en vigueur par le décret du 25 mars 2004 et le décret du 2 novembre 2005, (article L. 311-6 du code de l'action sociale et des familles).Lire la suite

La Fnapaef -Fédération nationale des associations de personnes âgées et de leurs familles- oeuvre pour la reconnaissance de la pleine citoyenneté jusqu'au bout de la vie, quelle que soit la situation de la personne et son lieu de vie.
Elle a mis en en ligne sur son site un guide qui montre comment on peut se servir des moyens offerts par la loi et la réglementation pour aider les personnes âgées à mieux vie leurs dernières années.

Ce guide est particulièrement destiné aux représentants élus des personnes âgées et des familles dans les Conseils de la Vie Sociale mais aussi aux professionnels et bénévoles qui veulent œuvrer dans le même sens.

Rédigé pour l’essentiel par des résidents ou membres de la famille des résidents, il est fondé sur l’expérience collective de l’application de la loi du 2 janvier 2002, de ses réussites mais aussi de ses échecs, car la correction des défauts et défaillances est la meilleure façon d'atteindre un but.  La réédition régulière des différentes sections du Guide fait partie de son projet éditorial et doit être un signe de sa qualité.

Découvrir le guide CVS de la Fnapaef sur son site



mis à jour le

Partager :


Vos réactions

mell09

24/09/2014 19:09

Cherchons à bien comprendre


bonjour, j'adhère quelque peu à ce que dit "résident", en ce qui concerne les personnes âgées par rapport au CVS. Sauf un petit nombre peu participent... souvent parce que les facultés privent... Néanmoins, et même surtout, pour ces raisons, nous tentons de développer un CVS actif, avec participation des familles et autres intéressés... Mais... si le CVS, bien compris de toutes parts, est un précieux "outil" il faut reconnaître que beaucoup le préfèrent... soumis ! Propos entendus par deux fois en un jour ! Résidents, parents, et autres intéressés devontt faire rappel constant de la place qui revient à chaque... être entendus et écoutés... C'est un véritable apprentissage... un parcours difficile dans un magma de textes... de normes... et de "banal" quotidien... Alors de grâce, que faire pour éviter les bâtons dans les roues ? Il nous a clairement été dit ; "De toute façon, il va falloir revoir le CVS, car il ne fonctionne pas comme nous voulons" ! (citation IDE ff Cadre de santé) Qui peut nous informer sur ce point de légitimité ?



juldel

28/12/2012 07:12

résident


Dans notre maison on dit simplement au Président du CVS : "signez ici....." pour valider le compte rendu. Les personnes agées sont peu sensibles au CVS. Cela est du généralement a leur état de santé.




Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -