Agevillage

Des aidants au bord de l'épuisement


Partager :

L’aide que les aidants apportent est source d’un grand stress. Ils se disent d’ailleurs anxieux ou surmenés. Et les professionnels n’hésitent pas à alerter sur ce phénomène d’épuisement qu’ils observent régulièrement. Un épuisement tant physique que moral et proportionnel à l’importance du besoin d’aides de la personne dont ils s’occupent.
 
Or l’épuisement génère des risques. Pour l’aidant d’abord qui met en péril sa santé, sa famille et souvent sa vie professionnelle. Pour la personne aidée ensuite qui encourt alors un risque de maltraitance.
 
Des aidants familiaux ont osé casser la honte, explique Eric Bauza, psychogérontologue, dans un entretien accordé à l’Espace national de réflexion éthique de recherche sur la maladie d’Alzheimer en mai 2012. Il y évoque le travail qu’il mène avec les aidants dans ce groupe qui favorise la libre circulation de la parole et des différentes expériences.
Ces personnes qui acceptent de s’exprimer sortent de leur marginalisation pour venir demander de l’aide dans la situation de crise paroxystique qu’elles traversent. Le public de la consultation est constitué à 60% de conjoints de malades et à 40% d’enfants. « Comment en effet aider à supporter l’insupportable, lorsque rester ensemble devient impossible et se séparer est impensable ? »  Dans le couple à dyade aidant/aidé, il n’y a qu’un seul corps pour deux.
Durant ces séances, Eric Bauza écoute, ne conseille pas, si ce n’est parfois une lecture, dit-il citant notamment « La Présence pure » de Christian Bobin.

L’important pour ces personnes est de parler pouvoir échanger avec des gens qui sont comme eux. Ils discutent de la question du processus irréversible, de l’attaque de l’intimité familial, de la prévention de la maltraitance pouvant survenir lorsque  l’aidant s’épuise…
 
 
Pour aller plus loin :

Aider jusqu’à l’épuisement fatal



mis à jour le

Partager :


Vos réactions

eliane

11/04/2016 15:04

parkinson


je reside a pia 66380 mon mari sauveur et atteind depuis 2066 associe a un db insuline de gros problemes cardiaque c'est un parcours de combattant moi meme j'ai une invalidite a 66 pour cent depuis 1994 metier( ide)assistante sociale!si je resume peu de personne peuvent a ce jour de sa savoir nos droits je ni m'ai plus les formes elle ne savent quoi faire!



alangib

09/02/2016 15:02

Soutien des aidants


oui j'arrive a l'epuisement ,surtout que j'accompagne ma mère depuis de longue année,deux ans chez moi,et aujourd'hui dans un ehpad ou malheureusement depuis le 16 novembre 2015, elle et pas bien traiter,et maintenant se laisse partir,tout cela a cause d'un medecin qui a décidé de ne plus la soigné depuis hier,car elle refuse les médicament alors quelle n'a pas sa faculté,comment faire si et de la soutenir moralement c'est dure.




Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -