Agevillage

Lutter contre la solitude

La sociabilité est une dimension fondamentale du bien vieillir


Partager :

Des relations d’amitié suivies, des rencontres régulières sont  source d’enrichissement personnel, d’estime de soi, de plaisir.

Les études de l’Insee montrent que les relations avec autrui sont la partie de la vie humaine qui, avec la montée en âge, subit les plus fortes évolutions.

  • Le passage de la vie active à la retraite engendre une perte totale ou progressive des contacts professionnels. Cette rupture a souvent commencé vers 55 ans, en raison du chômage ou de la préretraite. Cette période de la vie est souvent vécue comme perturbante et nécessite une réorganisation d’un style de vie autrefois structuré par le métier.
    Pour compenser, nombre de seniors plongent dans la vie associative et le bénévolat. Rester utile est une manière de donner du sens à son existence. C’est aussi un temps mis à profit pour resserrer des liens avec le voisinage. Avec la possibilité de cumuler un revenu d’activité et une retraite, une part croissante des jeunes retraités maintient un lien avec la vie professionnelle.

  • Entre 65 ans et 70 ans, avec l’arrivée des petits-enfants, les relations avec la descendance s’intensifient encore, les rares contacts maintenus avec les collègues fléchissent, les relations avec les commerçants se maintiennent et les relations de voisinage se renforcent parfois.

  • La sociabilité des hommes et des femmes est d’intensité différente. Après soixante ans, les femmes conservent un réseau de relations plus dense que les hommes. De 70 ans à 75 ans, ce sont les contacts amicaux des femmes qui faiblissent, ceux des hommes ne fléchiront que quelques années plus tard. Mais après 70 ans, les relations sociales des femmes et des hommes sont généralement réduits aux contacts avec les enfants et petits enfants.

  • Une bonne part de la réduction des relations sociales est due aux décès successifs des connaissances. Des handicaps physiques ou mentaux contribuent à cet éloignement. La difficulté à se déplacer, la douleur n’incitent pas à quitter son domicile.

  • Les nouvelles technologies fournissent en revanche des outils pour maintenir le lien. Le téléphone portable, la tablette tactile pallient le contact physique et permettent à des personnes reclues à domicile de se voir et d’entretenir des conversations et des relations sociales. 



mis à jour le

LES LIENS UTILES

Solitud'écoute

Service d’écoute téléphonique gratuit des petits frères des Pauvres
Solitud’écoute est ouvert à toute personne âgée de plus de 50 ans.
Il s’agit d’un dispositif de solidarité fraternelle où des bénévoles ayant reçu une formation spécifique sont à l’écoute des personnes vulnérables souffrant de solitude et d’isolement.

Le n° vert 0 800 47 47 88 fonctionne 7 j/7 de 15h à 18h.
L’appel est gratuit depuis un poste fixe.

Association les petits frères des pauvres

Le site officiel des Petits Frères des Pauvres, association qui oeuvre auprès des personnes âgées isolées.

Les petits frères des Pauvres
33 et 64 avenue Parmentier
75011 PARIS
Tél : + 33 (0)1 49 23 13 00

Voisins Solidaires

L'association réalise de nombreux projets comme un service de parrainage pour les voisins en difficulté, des Noël en famille pour les sans famille, un service d'aide aux personnes à mobilité réduite ou à la recherche d'emploi, des haltes-garderies à domicile...

Voisins Solidaires
26 rue Saussier Leroy
75017 PARIS
Tél : + 33 (0)1 42 12 72 72
Fax : +33 (0)1 42 12 00 66
Mail : contact@voisinssolidaires.fr


Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -