Agevillage

Personne âgée - Mesurer le handicap : la grille aggir

Evaluer l'autonomie


Partager :

L'évaluation de la perte d'autonomie
Lorsque qu'un proche âgé commence à perdre son d'autonomie, un bilan est indispensable. Une évaluation réalisée par des professionnels permettra de cerner précisément les besoins de la personne âgée, et de prétendre, le cas échéant, à des aides financières. 
 
Qui évalue la perte d'autonomie ?
L'évaluation a lieu le plus souvent à la suite d’une demande d'allocation personnalisée d'autonomie (APA). Une équipe médico-sociale sera envoyée par le conseil général du département, au domicile de la personne âgé. Cette équipe est composée d’un médecin ou une infirmière et un travailleur social.
 
Le médecin traitant peut trouver également utile de propose l'évaluation. Le patient sera alors adressé à un centre d'évaluation gérontologique (CEG), souvent dépendant de l’hôpital. La consultation pluridisciplinaire (médecin, infirmière, assistante sociale...) dure environ une heure.
 
Au sein d’un Ehpad (maison de retraite), l'évaluation sera mise en chantier par l'équipe de l'établissement sous la responsabilité du médecin coordonnateur.

Comment évaluer la perte d'autonomie ?
Il existe différents systèmes d'évaluation mais seule la grille dénommée AGGIR ("Autonomie Gérontologie Groupes Iso-Ressources") détermine l'éligibilité à l'Allocation personnalisée d'autonomie (APA).

La grille AGGIR permet d'évaluer les différentes activités de la vie courante de la personne âgée en les classant chacune en trois catégories : "la personne fait seule", "fait partiellement", "ne fait pas".

Dix activités sont évaluées pour permettre l'attribution de l'APA : toilette , habillage, alimentation, élimination urinaire et fécale, transferts (capacité à se lever, se coucher, s'asseoir), déplacements à l'intérieur du logement, déplacements à l'extérieur, communication à distance (utilisation du téléphone, d'une alarme, d'une sonnette), cohérence (capacité à parler et/ou à se comporter de façon logique et sensée), orientation (capacité à se repérer dans le temps, les moments de la journée et les lieux).

Sept autres activités sont ensuite évaluées pour apporter des informations utiles à l'élaboration d'un plan d'aide personnalisé : cuisine, ménage, transport (prendre et/ou commander un moyen de transport), achats, suivi du traitement (se conformer à l'ordonnance du médecin), gestion (gérer ses propres affaires, son budget, ses biens), activités de temps libre.

Pour quoi évaluer la perte d'autonomie ?
L’évaluation détermine l'éligibilité de la personne âgée à l'APA. Le ou les handicaps seront classés dans l'un des six groupes dénommés GIR. Ces groupes GIR sont cotés de 1 à 6, allant des personnes les moins autonomes aux personnes les plus autonomes. 
 
Seuls les GIR 1 à 4, dites "en perte d'autonomie", peuvent prétendre à l'APA. Les GIR 5 et 6 peuvent bénéficier de l'aide financière des caisses de retraite. Le GIR 5 regroupe les personnes qui ont simplement besoin d'une aide ponctuelle pour la toilette, la préparation des repas et le ménage. Le GIR 6 désigne celles ayant totalement conservé leur autonomie.
 
L'évaluation  et le classement en GIR permet l'élaboration d'un "plan d'aide personnalisé". Ce plan d'aide sert de base au calcul du montant de l'APA nécessaire au financement des aides à domicile : auxiliaire de vie, aide ménagère, portage des repas, canne, déambulateur, fauteuil roulant, lit médicalisé....

Les personnes les plus autonomes (GIR 5 et 6) se voient également remettredes recommandations écrites. L'objectif étant, toujours, d'offrir la meilleure qualité de vie possible et de préserver au maximum l'autonomie de la personne âgée.
 
 



mis à jour le

Partager :


Vos réactions

romans

20/06/2013 18:06

Intox


Voila bien un article qui démontre bien tout et son contraire Le GIR est bien déterminé selon la formule annoncé sauf que les inspecteurs de L'ARS faute d e budget sous estime le pathos servant dans le calcul des besoin en personnel...résultat les EHPAD public n ont d autres choix que de porter sur le tarif hébergement les augmentation ...celui ci devenant une variable d ajustement du tarif soin!!!!




Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -