Agevillage

Le parcours de soins des personnes âgées

Le parcours de soins commence avec le choix d’un médecin traitant.


Partager :

Les principales missions du médecin traitant sont:
  • assurer un 1er niveau de recours aux soins,

  • participer à la prévention, au dépistage, au diagnostic, au traitement et au suivi de vos maladies,

  • vous orienter dans le parcours de soins coordonnés,

  • informer le médecin correspondant des délais souhaitables de prise en charge compatibles avec votre état de santé,

  • rédiger le protocole de soins si vous êtes atteint d'affection de longue durée,  

  • élaborer et intégrer dans votre dossier médical personnel la synthèse des informations transmises par les différents professionnels de santé consultés,

  • vous apporter toutes les informations permettant d'assurer une permanence d'accès aux soins aux heures de fermeture du cabinet.
 
Les parcours de soins deviennent plus complexes lorsque les personnes sont atteintes de l’une ou l’autre des affections dites de longue durée (ALD). Ces maladies (diabète, cancer,alzheimer...) concernent plus de 9 millions de personnes en France et sont en constante augmentation. Les ALD représentent 15% de la population et concentrent près des deux tiers des dépenses d’assurance maladie.
 
Pour éviter les examens redondants, les consultations multiples, les hospitalisations à répétition, la Haute autorité de santé (HAS) vise à promouvoir un parcours de soins des personnes respectueux des bonnes pratiques, adapté à chaque situation et dont les différentes interventions sont coordonnées entre elles. 

Parcours de soin signifie donc, pour le patient, le juste enchaînement et au bon moment, de différentes compétences professionnelles liées directement ou indirectement aux  soins : consultations, actes techniques ou biologiques,  traitements médicamenteux et non  médicamenteux, prise en charge des épisodes aigus (décompensation, exacerbation), autres prises en charge (médico-sociales notamment, mais aussi sociales)…  
 
La démarche consiste à développer une meilleure coordination des interventions professionnelles, fondées sur de bonnes pratiques,  lors des phases aiguës de la maladie comme lors de l’accompagnement global du patient sur le long terme. 



mis à jour le

LES LIENS UTILES

Service Public

Le site officiel de l'administration française.
Tous vos droits et démarches associés.
Dossiers pratiques - formulaires - questions - réponses

3939 Service public (0,06 euros /minute)

Ministère des Affaires sociales et de la Santé

Le site du Ministère des Affaires sociales et de la Santé et ses ministères délégués :
personnes âgées et autonomie, handicap et lutte contre l'exclusion.


Ministère des Affaires sociales et de la santé
14, avenue Duquesne 
75350 PARIS 07 SP 
Standard : 01 40 56 60 00
 


Partager :


Vos réactions

MAD

15/10/2013 19:10

A Longueau dans la Somme le parcours de soins s'organise grâce à l'implication du CCAS qui met en place un guichet unique


Ce guichet unique répond au souhait de la PA d'anticiper son devenir.
Au sein du CCAS une référente "sénior" est à l'écoute, et renseigne les PA qui veulent bénéficier de soins à domicile (mise en relation SSIAD/Médecin traitant),de services d'aide à la personne (mise en relation avec les services du CCAS, du conseil général et ceux de la communauté de communes), de modifications de l'habitat (un diagnostic global réalisé par une conseillère en aménagement intérieur est proposé, avec un devis et une mise en relation avec les artisans de la CAPEB. Intervention possible du Pact-Arim), d'animations hors du domicile (travail en commun de " la maison des séniors" du CCAS avec le SSIAD "Amiens santé "qui bénéficie d'une équipe d'animation et d'un camion aménagé pour un transport adapté).
Un dossier informatisé "bureautique santé"interface du DMP est en voie de finalisation dans las SSIAD du département avec le GCS e-santé, un outil de communication informatique au domicile destiné aux professionnels de santé libéraux est en cours de création. Ce parcours de soins crédibilise le domicile comme lieu de soin et lieu de vie.
Pour visualiser tous ces éléments , l'aménagement d'un logement témoin-prêté par un bailleur social-avec les artisans de la CAPEB et grâce à une subvention de la CARSAT Nord-Picardie, est en voie d'achèvement dans la commune et pourra être visité probablement début novembre.




Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -