Agevillage

La garde à domicile

un complément du service d’auxiliaire de vie sociale


Partager :

La garde à domicile est un complément du service d’auxiliaire de vie sociale
 
Elle intervient généralement  après un séjour à l'hôpital.
 
Ses tâches
La garde-malade assure une présence à domicile auprès des patients – souvent parce qu’ils sont âgés et isolés -. Il veille au confort physique du malade, mais aussi à son bien-être moral. Il sait répondre à des demandes simples, et constitue un lien avec l’extérieur rassurant pour le malade, comme pour les familles.

Cette activité peut être exercée le jour mais aussi la nuit, toujours à domicile. L’intervenant est à proximité directe du malade et doit pouvoir se rendre disponible pour lui à tout moment.

Veiller et non soigner
Le garde-malade n’assure pas de soins médicaux : il apporte le service et les attentions qu’un proche aurait envers le malade. Il peut néanmoins aider à la prise de médicaments prescrits par ordonnance, pourvu qu’elle ne prévoie pas l’intervention d’un auxiliaire médical.
 
Les conditions
Les gardes à domicile sont assez mal prises en charge par la collectivité.
Leur coût a toutefois été réduit grâce à l'exonération des charges patronales pour les employeurs et la réduction d'impôts pour les embauches de personnel domestique (Voir Aides Fiscales). 
 
Les caisses de retraite, en particulier la Caisse nationale d'assurance vieillesse, ou celle des commerçants et artisans, ont créé une Allocation de garde à domicile.
Son attribution - limitée dans le temps - est soumise à des conditions assez strictes, en particulier en matière de conditions de ressources (Voir Aides sociales). 
 
GARDES ITINERANTES DE NUIT
Ce service tend à se généraliser  parce qu’il est plus économique pour le patient.

La garde malade itinérante de nuit se rend chez une personne pour la coucher, puis chez une seconde pour distribuer des médicaments, chez une troisième ensuite pour calmer une crise d'angoisse...

L'avantage de ce système est son coût : il permet de répartir sur plusieurs familles les frais d'une nuit entière de garde.
Mais elle reste entièrement à la charge du malade ou de sa famille.

A Choisy Le Roy par exemple, dans le Val de Marne, la ville propose la visite d’un professionnel qualifié de l’aide à domicile, une ou deux fois par nuit, 7 nuits sur 7, entre 19 h et 8 h.

Chaque passage coûte (tarifs 2012) :
- ¼ d’heure : 15 euros
- ½ heure :  18 euros
- 1 heure :  25 euros
Un passage par nuit, toutes les nuit revient donc à environ 420 euros par mois. Il est toutefois possible de payer en CESU et d’accéder à une déduction d’impôt. 
 
Où s'adresser ?
Au Centre communal d'action sociale (CCAS),  auprès du Conseil Général et auprès de votre caisse de retraite.
Coordonnées sur l'annuaire d'agevillage
 



mis à jour le

Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -