Agevillage

Aidants : les plateformes d'accompagnement et de répit

Aide aux aidants familiaux de malades d'Alzheimer


Partager :

Aider par Anne-Sophie MauffréUn accompagnement de la personne malade, un soutien et un répit pour l’aidant et des activités pour le couple aidant-aidé

De nombreux travaux ont mis en évidence l’épuisement que peut représenter pour l’aidant principal l’accompagnement au quotidien d’un proche atteint de la maladie d’Alzheimer ou de maladies apparentées et son impact sur sa santé, son niveau de stress, d’anxiété et de dépression.


Dispositif du plan Alzheimer 2008-2012, la plateforme d’accompagnement et de répit est dédiée aux aidants d’un proche atteint de la maladie d’Alzheimer ou de maladies apparentées. Elle a pour mission de leur apporter soutien et répit avec des propositions proches de leur domicile.


Pourquoi contacter une plateforme de répit ? 

Les aidants qui se sentent isolés et épuisés aussi bien physiquement que moralement peuvent avoir recours à la plateforme de répit qui leur offrira une écoute attentive, un soutien dans la gestion des situations difficiles du quotidien, et leur permettra notamment de partager leur vécu avec des professionnels qualifiés et d’autres aidants. Ils y trouveront informations et conseils.

Une équipe constituée généralement d’un(e) coordinateur(trice) et d’un(e) psychologue accueille l’aidant et analyse la demande en vue d’une évaluation de la situation et des besoins.


Quels sont les services proposés ?  

- Une écoute, des conseils et la participation à des groupes de parole d’aidants.

- Diverses solutions de répit et/ou de soutien dont le répit à domicile, des séjours de vacances pour les personnes malades et les aidants, des gardes itinérantes de nuit…

- Un soutien psychologique et si besoin, une formation pour permettre aux aidants de mieux gérer leur vigilance quotidienne au contact de la personne touchée par la maladie.

- Une aide au maintien de la vie sociale et relationnelle afin de lutter contre le repli et la solitude, avec notamment des activités culturelles, physiques et artistiques.

- Des informations et orientations vers l’offre existante en favorisant la rencontre avec les partenaires de proximité.


Comment les contacter ?

Consultez les plateformes de répit sur l’annuaire Agevillage

 

Un ensemble d’acteurs impliqués

Cet accompagnement est facilité par les différents partenariats locaux pouvant impliquer le Conseil départemental, l’Agence régionale de santé (ARS), les organismes de protection sociale, les collectivités locales, l’association France Alzheimer locale et les autres associations d’usagers…

Les professionnels de santé médicaux et paramédicaux (médecin généraliste traitant, neurologue, infirmière, kiné…) qui interviennent au domicile auprès de la personne malade sont également associés à la démarche.

La plateforme s’appuie aussi sur les centres communaux d’action sociale (CCAS), services d’aide et d’accompagnement à domicile (SAAD), services de soins infirmiers à domicile (SSIAD) et services polyvalents d’aide et de soins à domicile, porteurs d’une équipe spécialisée Alzheimer, les centres locaux d’information et de coordination (CLIC), les réseaux de santé, etc.

Les associations de personnes âgées et de familles sont également des partenaires privilégiés. Une articulation avec leurs actions (écoute, formation, soutien psychologique, groupes de paroles et groupe de pairs, séjours de vacances pour les couples aidants/aidés…) permet d’élargir l’offre proposée aux aidants.



mis à jour le

LES LIENS UTILES

L'Annuaire Agevillage.com

L'Annuaire Agevillage.com recense les avis clients sur les maisons de retraite et EHPAD, les coordonnées des établissement d’accueil, services à domicile, clic, ccas et réseau gérontologique, centre mémoire, centre alzheimer, centre de soins, fournisseurs de Matériel médical, associations de loisirs et de tourisme…

Toutes les solutions locales près de chez vous : + de 25 000 adresses référencées.

annuaire@agevillage.com - 01 42 46 65 00


Partager :


Vos réactions

ALBANE

18/02/2015 14:02

Quelle lois pour la protection des aidants


Contrairement à ce qui devrait être, les associations, médecins et autres ne font pas un travail de soutien envers les aidants. Ils les prennent parfois pour la bonne à tout faire... Il ne faut absolument pas compter sur la famille, les enfants qui surveillent l'aidante et croient se "faire avoir". Il y a un énorme travail social et de sécurité à faire pour l'aidante...



chonchine54

30/09/2014 23:09

Il en faut plus...


Je travaille dans un service d'accueil de jour. Souvent, les aidants (enfants) sont accusés d'avoir volé la voiture, le permis... Pourquoi faut-il que les aidants qui ont déjà bien des soucis se retrouvent avec ce genre de problèmes à régler? Le médecin qui diagnostique la maladie ne pourrait-il pas avoir un formulaire à envoyer à la préfecture? Je vous assure que tout cela est mal vécu par les familles et ajoute encore des problèmes de communication intra-familiales. A quand une loi pour aller dans ce sens?



Facilavi

09/07/2014 09:07

Aider les aidants


Vous avez raison, il faut insister, faire connaître ces plateformes pour que les aidants ne restent pas seuls




Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -