Agevillage

DMLA : prévention et traitements


Partager :

Vue et dmlaLa dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) est une maladie de la vision, qui affecte plus d’un million de personnes en France. Quels en sont les traitements, mais aussi les facteurs de risques à éviter, et les modes de prévention à mettre en place ?

Il existe différentes formes de DMLA.
La forme atrophique (appelée aussi ‘sèche’) est la plus fréquente, et voit disparaître les photorécepteurs présents dans la rétine.
« La forme néovasculaire (aussi appelée ‘humide’) correspond au développement, sous la rétine, de vaisseaux sanguins qui, n’ayant pas les mêmes propriétés que les vaisseaux d’origine, présentent un risque d’hémorragie et de rupture, ce qui est catastrophique » indique Serge Picaud, chercheur à l’institut de la vision. Cette forme est moins fréquente, et représente environ 15% des cas. La DMLA provoque des troubles de la vision, tels que des déformations des lignes ou bien l’apparition d’une tache sombre au centre du champ de vision. Cette pathologie, dans ses formes les plus graves, est très handicapante.

Prévention et facteurs de risque

La DMLA est une maladie de l’âge, et la génétique est aussi en cause dans son apparition, ce à quoi on ne peut rien faire ; mais certains facteurs de risque sont, de leur côté, évitables, comme le tabagisme et l’exposition à la lumière bleue.

Par ailleurs, certains pigments maculaires (lutéine et zéaxanthine) constituent des filtres antioxydants protecteurs de la rétine. On les trouve dans certains végétaux (épinards, brocolis en particulier), mais en bien plus forte concentration dans des compléments alimentaires. « La rétention de ces pigments diminuant avec l’âge, alors que s'accumulent des dépôts phototoxiques dans la rétine, rend ces pigments d’autant plus indispensables au cours du vieillissement  » précise Serge Picaud. Ces pigments sont utiles aussi bien après l’apparition de la maladie, pour freiner son développement, qu’avant, de façon préventive.

Traitements
« Il est très important de traiter les néovaisseaux de la rétine dans la DMLA dite humide, pour éviter justement le risque hémorragique » souligne Serge Picaud. Pour cela, des injections intra-vitréennes sont réalisées, environ une fois par mois. Elles utilisent des molécules dites ‘anti-VEGF’ qui luttent contre la néovascularisation.

Vous pouvez aussi lire nos articles sur les principales maladies de la vision ; sur la place des aidants dans cette pathologie ; et sur les traitements Avastin et Lucentis.



mis à jour le

LIRE AUSSI

LES LIENS UTILES

Association DMLA

Créée en 2003, l'Association DMLA compte plus de 1500 patients adhérents et 110 ophtalmologistes. Ses objectifs sont d'informer le grand public, de soutenir les patients et d'aider la recherche.

Numéro vert : 0 800 880 660

LA DMLA ET MOI

Le laboratoire (Bayer), deux associations de patients (DMLA et Retina France) et des professionnels de santé se sont associés pour créer ce site internet qui montre la DMLA à travers les yeux d’une personne atteinte et donne des conseils aux malades et à leurs familles.

Retina France : Vaincre les maladies de la vue

Créée en 1984,  Retina France est une association à but non lucratif. Elle est reconnue d’utilité publique depuis le 6 novembre 1998;

Ses objectifs sont de : 
- Regrouper les malades atteints de Dégénérescences Rétiniennes afin de les informer, leur apporter assistances sociale et humanitaire, les aider à surmonter leur handicap
- Promouvoir, encourager, faciliter la Recherche thérapeutique en ophtalmologie directement ou par l’intermédiaire d’un Comité Scientifique, faire connaître les résultats de ces recherches et expérimentations
- Entreprendre, d’une façon générale, par tous moyens, toutes actions susceptibles d’informer et d’intéresser le public et les malades sur les buts de l’Association,les résultats obtenus par elle et par les travaux des chercheurs et des scientifiques

Retina France
CS 90062 - 2, chemin du Cabirol
31771 Colomiers Cedex
Tél. : 05 61 30 20 50
Fax : 05 61 78 91 00


Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -