Agevillage

L'habilitation familiale expliquée par un notaire

Un dispositif simplifié de protection des majeurs


Partager :

Quand on aide un proche âgé ou handicapé, disposer de temps devient parfois un luxe, surtout lorsqu’on travaille. Dans les Hauts-de-Seine, un dispositif d’un nouveau genre est actuellement expérimenté : la banque de temps des aidants, qui permet d’échanger des heures, des services de proximité, sans argent, avec le concours des services d’aide à domicile.

Le principe est simple : une heure donnée = une heure reçue. Les aidants qui le souhaitent peuvent adhérer à la banque du temps des aidants de Nanterre, individuellement ou via un service d’aide à domicile.

L’objectif ? Pouvoir échanger des heures entre aidants, mais aussi mieux partager les informations entre professionnels et proches.

L’Echange Heure, l’une des associations à l’origine de l’expérimentation, prend ainsi l’exemple de Marie, qui souffre de la maladie d’Alzheimer :

« Deux auxiliaires de vie se relaient maintenant auprès de Marie. Ses enfants et une voisine se sont organisés pour être présents entre leurs interventions.

Une infirmière passe trois fois par semaine et une bénévole de France Alzheimer une fois tous les deux mois. Une coordinatrice du service d’aide à domicile suit l’intervention.

Adhérents de la Banque du Temps des Aidants, ils partagent en toute confidentialité les informations sur l’organisation, les intervenants, les points d’attention grâce au suivi informatique sécurisé. »

Il est aussi possible d’échanger des heures de façon plus classique : les heures données sont créditées sur un compte temps, et l’adhérent peut utiliser ce crédit temps comme il le souhaite.

La banque du temps des aidants, qui fonctionne pour l’instant à Nanterre, Rueil-Malmaison, Colombes, La Garenne-Colombes, Suresnes et La Défense, est proposée par les associations l’Echange Heure, Ecotemps et Nouvelles Voies, avec le soutien du Conseil régional d’Ile-de-France.



mis à jour le

Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -