Agevillage

Où trouver des conseils et des informations pour les tuteurs familiaux ?


Partager :

La question de notre lecteur


Tuteur de ma mère, bénévole et sans expérience, je contacte souvent le juge pour des questions qui me semblent de bon sens et sans atteinte pour la gestion financière de ma protégée.

Existe-t-il un guide du tuteur bénévole ?  Quelles sont les limites des opérations que je peux effectuer sans le recours du juge ou du conseil de famille ?

La réponse d'Agevillage


Vous accomplissez seul, sans l'autorisation du juge des tutelles, tous les actes conservatoires et d'administration et, avec son autorisation préalable, tous les actes de disposition (actes plus graves comme vendre une maison, emprunter, placer des sommes importantes au regard du patrimoine de la tutélaire, etc.).

L'Unaf a édité un guide spécifique pour les tuteurs et curateurs familiaux et vous trouverez en librairie certains ouvrages récents sur la question qui peuvent vous aider.

Sans oublier la rubrique dédiée sur Agevillage.



mis à jour le

Partager :


Vos réactions

dginette

13/01/2019 14:01

tutelle


mon beau père vient de décéder, mon mari depuis 40 ans a été écarté de sa famille, reste ma belle mère de 91 ans et ses deux filles, nous venons d'être contacté par le notaire dans le cadre de la succession, il y a un bien immobilier, le reste ,les comptes sont vides ! nous avons appris après contact avec le notaire qu'un testament avait été fait par mon beau père au profit d'une des deux filles. Nous avons également appris que les deux sœurs ont l'intention de vendre le bien immobilier de ma belle-mère et avec le produit de cette vente acheter un bien immobilier plus adapté aux besoins de ma belle mère et que ce bien serait au nom d'une de mes belles sœurs, nous ce que nous voudrions savoir s'il est possible de faire une démarche de tutelle visant ma belle mère afin que les biens lui revenant soient gérés par une tutelle familiale à savoir mon mari et ses sœurs pour éventuellement le cas échéant faire face aux frais si elle devait être placée dans une maison de retraite. pour notre part nous ne voulons pas d'argent, mais ne voudrions pas devoir participer aux frais alors que ma belle mère avait des biens qui ont été partagés uniquement avec ses deux filles.




Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -