Agevillage

Evaluer l'autonomie : bilan, grille d'évaluation (Aggir)

Mesurer la perte d'autonomie - Grille AGGIR


Partager :

L'évaluation de la dépendance se mesure sur la base d'une grille nationale dénommée AGGIR (Autonomie Gérontologie, Groupe Iso Ressource).Cette grille d'évaluation permet de répartir les degrés de la dépendance en six groupes, appelés GIR ("groupe iso ressource").Elle fait office de référence dans le cadre de l'attribution de l'APA (aide personnalisée à l'autonomie) pour évaluer la perte d'autonomie.

A quoi bon une mesure de la perte d'autonomie ?

Deux raisons à cela :

  • primo, ce test peut aider une personne âgée à prendre conscience de son handicap. Ce qui n'a rien d'évident, mettez vous à sa place !
  • secundo, ce test aide à définir un niveau d'aide par rapport à un handicap. Mesurer la capacité à s'habiller seul, se laver seul..., est le préalable indispensable à la définition d'une solution adaptée : d'une aide à domicile simple jusqu'à, si la situation l'exige, l' hébergement en maison de retraite.
  • Remplissez le questionnaire Evaluez la perte d'autonomie, en famille de préférence, afin de prendre en compte les avis de chacun.

    Les 6 groupes iso ressources : GIR

  • GIR 1 :Correspond au degré de dépendance le plus élevé, c'est à dire les personnes âgées ayant perdu leur autonomie mentale, corporelle, locomotrice et sociale, qui nécessitent une présence indispensable et continue d'intervenants.
  • GIR 2 :Sont classées dans ce groupe deux catégories de personnes âgées :- celles dont les fonctions mentales sont altérées mais qui ont conservé leurs capacités de se déplacer ;- celles qui sont confinées au lit ou au fauteuil, dont les fonctions intellectuelles ne sont pas totalement altérées et dont l'état exige une prise en charge pour la plupart des activités de la vie courante.
  • GIR 3 :Ce groupe réunit les personnes âgées ayant conservé leur autonomie mentale, partiellement leur autonomie locomotrice, mais qui ont besoin quotidiennement et plusieurs fois par jour d'être aidées pour leur autonomie corporelle.
  • GIR 4 :Sont intègrées les personnes âgées n'assumant pas seules leurs transferts mais qui, une fois levées, peuvent se déplacer à l'intérieur de leur logement. Elles doivent parfois être aidées pour la toilette et l'habillage.Ce groupe s'adresse également aux personnes âgées n'ayant pas de problèmes locomoteurs mais devant être aidées pour les activités corporelles et pour les repas.
  • GIR 5 :Ce groupe comporte des personnes âgées ayant seulement besoin d'une aide ponctuelle pour la toilette, la préparation des repas et le ménage.
  • GIR 6 :Ce groupe réunit les personnes âgées n'ayant pas perdu leur autonomie pour les actes essentiels de la vie courante.
  • Seuls les quatre premiers GIR (de 1 à 4) de la grille nationale ouvrent droit à l'APA, que les bénéficiaires se trouvent à domicile ou en établissement, à condition qu'ils répondent aux critères d'âge et de résidence. Les personnes âgées classées en GIR 5 et 6 peuvent néanmoins prétendre au versement des prestations d'aide ménagère servies par leur régime de retraite ou par l'aide sociale départementale.L'évaluation de la perte d'autonomie se fait sur la base de dix-sept variables :
  • dix variables dites "discriminantes" se rapportent à la perte d'autonomie physique et psychique et sont utilisées pour le calcul du GIR (groupe iso-ressources) : cohérence - orientation - toilette - habillage - alimentation - élimination - transferts (se lever, se coucher, s'asseoir) - déplacement à l'intérieur - déplacement à l'extérieur - communication à distance.
  • sept variables dites "illustratives", concernant la perte d'autonomie domestique et sociale, n'entrent pas dans le calcul du GIR mais apportent des informations utiles à l'élaboration du plan d'aide : gestion personnelle de son budget et de ses biens - cuisine - ménage - transports - achats - suivi du traitement - activités de temps libre.
  • Chaque variable possède trois modalités :- A : fait seul les actes quotidiens- B : fait partiellement- C : ne fait pas.

    GMP : GIR MOYEN PONDERE

    Le GMP ou Gir moyen pondéré correspond au niveau de dépendance des résidents dans un établissement.Le GMP qualifie le niveau de dépendance d'un établissement d'accueil pour personnes âgées.Plus il est élevé, plus le niveau de dépendance est important.Pour exemples : si GMP > 300 l'établissement est médicalisé, si GMP > 700 l'établissement est équivalent à un hôpital gériatrique.Textes de référence :- article 1er de la loi n° 2001-647 du 20 juillet 2001 en vigueur le 1er janvier 2002,- articles L 232-1 et suivants du code de l'action sociale et des familles- décret n° 2001-1084 du 20 novembre 2001 (annexes 1 et 2,- décret n° 2001-1085, décret n° 2001-1086, et n° 2001-1087 du 20 novembre 2001.



    mis à jour le

    Partager :


    Vos réactions

    annelise

    11/07/2010 11:07

    adapa


    mon beau pere à 81 ans et il a été amputé d'une jambe il est en fauteuil roulant et ma belle mere à 80 ans si je fais une demande de APA dans quel groupe de Gir est il intégré et aura t'il droit à une aide ménagère merci




    Réagir à cet article :

    * ne sera pas affiché


    HAUT DE PAGE

    © Eternis SA -