Agevillage

Les maladies cardio-vasculaires

Les maladies valvulaires


Partager :

Les maladies valvulaires ou valvulopathies sont des déformations des valves cardiaques. Ces anomalies peuvent prendre la forme de rétrécissements empêchant l'oreillette de se vider normalement dans le ventricule. Ou bien d'un relâchement qui va précipiter une trop grande quantité de sang dans le ventricule. Ces déformations sont à l'origine d'un souffle cardiaque audible au stéthoscope.La valvulopathie la plus fréquente et la plus grave est le rétrécissement aortique calcifié (RAC). Il apparaît souvent après 70 ans sous la forme d'une difficulté de la respiration (dyspnée) associée à une angine de poitrine et parfois, à des syncopes. Le RAC s'aggrave toujours et son risque majeur est la mort subite. Il doit donc faire l'objet d'un bilan soigneux quelque soit l'âge du patient.

Les causes

Une maladie rhumatismale est fréquemment à l'origine d'une insuffisance aortique. Elle est responsable de la plupart des valvulopathies mitrales. La deuxième origine est la maladie scléro- calcique.

Diagnostic

L'écho-doppler cardiaque permet une bonne appréciation des lésions valvulaires. Il permet de visualiser et de quantifier les lésions au mieux tout en restant un examen non traumatisant. Il s'agit le plus souvent de maladies peu évolutives, bien tolérées tant que le coeur reste régulier. Le passage en arythmie (par fibrillation auriculaire), d'abord paroxystique, puis permanente, est le facteur majeur de risque (décompensation) des valvulopathies mitrales.

Traitement

Le traitement médical peut retarder l'apparition de la fibrillation et contribuer à stabiliser la maladie. Le recours à la chirurgie dans le cas d'un rétrécissement mitral peut considérablement améliorer l'état des patients. Cette amélioration est moins nette dans le cas d'une insuffisance mitraleLa seule technique de guérison est chirurgicale et a pour but d'organiser le remplacement valvulaire aortique. Celui-ci peut être réalisé jusqu'à un âge avancé. Les résultats sont spectaculaires et les bénéfices en termes de prolongation et de qualité de vie sont indiscutables. Une alternative au traitement chirurgical est la dilatation par ballonnet de la valve aortique, mais ce traitement est souvent décevant à moyen terme.



mis à jour le

Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -