Agevillage

Les maladies cardio-vasculaires

L'hypotension orthostatique


Partager :

L'hypotension orthostatique est une chutebrutale de la tension artérielle lors du passage de la station assise ou couchée à la station debout.

Description

Ces troubles surgissent plus fréquemment qu'on ne le croit chez la personne âgée. La chute de la pression artérielle va être particulièrement sensible au niveau des cellules cérébrales qui vont alors manquer d'oxygène. Une sensation de malaise va apparaître pouvant même aller jusqu'à la chute. Cette sensation ne dure que le temps pour les systèmes de correction vasculaire de faire leur travail. Mais en vieillissant, ces systèmes de correction (neurovasculaire et neuroendocrinien) s'altèrent. De nombreux médicaments provoquent ou aggravent ces hypotensions, réduisant ainsi, parfois considérablement, l'autonomie (par peur de tomber), et parfois provoquant des accidents (fracture du col du fémur).

Dépistage

Le dépistage de l'hypotension orthostatique devrait être systématique dès 70 ans. Notamment lorsque la personne âgée présente des troubles aussi variés que : fatigue, difficultés à marcher, chutes à répétition...La recherche d' hypotension orthostatique ne peut se faire que par la méthodologie rigoureuse du tilt test : soit une table basculante sur lequel est allongé le patient dont le coeur et la tension sont sous surveillance électronique. Cette épreuve doit durer une trentaine de minutes. En cas de résultat positif, le patient doit bénéficier de mesures préventives. Le médecin devra de son côté être attentif et prudent.Avant d'introduire un nouveau médicament dans le traitement d'une personne âgée, un médecin devra toujours avoir à l'esprit le risque d'hypotension, qui est souvent majoré par l'association de plusieurs médicaments. Si le médicament ne peut être arrêté, alors il faudra insister sur les mesures de prévention (avant le lever du lit, s'asseoir quelques minutes sur son bord).



mis à jour le

Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -