Agevillage

L'Afrique du Sud se découvre une doyenne de l'humanité de 119 ans

"Je vais bien" dit elle


Partager :

L'Afrique du Sud s'est découvert une doyenne de l'humanité répondant au nom de Nkukuthane Johanna Mazibuko, née en 1894 soit âgée de 119 ans, selon une copie de sa carte d'identité transmise à l'AFP par le dernier journaliste allé lui rendre visite à Klerksdorp (centre).

Selon le récit de son visiteur, publié par le quotidien T
he Sowetant, l'aïeule vit avec son fils Tseko Mazibuko, âgé de 77 ans et elle a encore deux de ses frères et soeurs en vie.

Bien qu'handicapée par une arthrose qui l'empêche de se déplacer comme avant sans avoir le vertige, elle parvient à faire elle-même sa cuisine, son lit tous les matins, à s'habiller seule et à laver son linge, passant le reste de ses journées à regarder la télévision.

"Je vais bien", a-t-elle confié au journaliste qui l'a photographiée ainsi que sa pièce d'identité délivrée en 1986 et portant comme date de naissance le 11 mai 1894. "Dieu m'a donné de la vie en abondance, plus un bonus. Je suis très vieille maintenant", a-t-elle ajouté.

Aînée de dix enfants, elle est elle-même la mère de sept enfants, dont cinq sont décédés à ce jour. Contacté par l'AFP, le ministère sud-africain de l'Intérieur, responsable des registres d'état civil, n'était pas en mesure dans l'immédiat de confirmer la fiabilité de la pièce d'identité de la vieille dame.

Jusqu'à sa mort de vieillesse en juin dernier, le doyen de l'humanité en titre était le Japonais Jiroemon Kimura qui avait fêté mi-avril ses 116 ans. 

Né le 19 avril 1897, il avait travaillé une quarantaine d'années à la poste japonaise, avant de consacrer sa retraite à l'agriculture jusqu'à l'âge de 90 ans. Il passait la plus grande partie de son temps au lit. Près d'une centaine de centenaires vivent à Kyotango, sa ville de résidence et la municipalité a lancé une étude sur leurs habitudes alimentaires pour comprendre leur longévité.
 


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.


Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -