Agevillage

Le Sénat rend l'APA récupérable sur la succession

La Fnapaef (associations de familles) refuse tout désengagement de l'Etat


Partager :

Le Sénat anti personnes âgées fragilisées

Au moment même où se met en place le « Plan Solidarité Grand Âge », où se dessinent des financements pour de nouvelles recherches sur la maladie d’Alzheimer et où commence à être pris en compte par les autorités la création d’un cinquième risque (risque dépendance), quelques sénateurs font voter à la sauvette un amendement qui instaurerait la reprise sur succession au moment du décès d’une personne âgée dépendante des sommes versées de son vivant au titre de l’APA (Allocation Personnalisée pour l’Autonomie).

Ainsi le Sénat a pris une mesure unilatérale et inacceptable : sa position rejette toute possibilité de créer une réelle prise en charge collective et solidaire des personnes âgées handicapées et  en perte d’autonomie.
Cette position unilatérale et hors de toute concertation rendrait ainsi caduques les rapports du Conseil d’Administration de la CNSA et les espoirs d’un cinquième risque basé sur une solidarité nationale. 

Une personne âgée qui a travaillé et cotisé toute sa vie a droit à être prise en charge pour les maladies qu’elle contracte dans son grand âge. Les remboursements partiels qui lui sont faits pour les soins que nécessitent ses maladies spécifiques ne sont pas une aumône à récupérer, mais la juste reconnaissance concrète par la société de ce que cette personne âgée a apporté à la société durant toute sa vie.

Nous demandons au Président de la République de prendre ses responsabilités et de ne pas cautionner une telle mesure qui va à l’encontre de ses promesses et de définir de toute urgence les orientations d’un financement solidaire permettant de faire face au défi de la population vieillissante.

La FNAPAEF refuse tout nouveau recul et tout désengagement de l’Etat pouvant altérer les acquis déjà très insuffisants concernant la prise en charge d’une partie de la population française handicapée et en perte d’autonomie.


Joëlle LE GALL Présidente et Marc RAYBAUD, Vice Président
Fédération  Nationale des Associations de personnes Agées Et de leurs Familles


 


mis à jour le



LIRE AUSSI

Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.


Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -