Agevillage

Soins dentaires : des dentistes en maison de retraite

Du bucco-bus au cabinet dentaire mobile


Partager :

buccobus
Face à la désertification médicale et aux besoins importants de soins dentaires, après les Bucco-bus de l'UFSBD (Union française de santé bucco-dentaire) partagés entre plusieurs maisons de retraite, après l'identification et le suivi des prothèses (Cf. les puces électroniques d’identification prothétique par l'UFSBD ou les services de la société Conceptys), voici une nouvelle initiative de "commando de dentistes" par l'association Incisiv et son offre Dent'Ehpad en Etablissements pour personnes âgées dépendantes.

La visite de chirurgiens dentistes libéraux est organisée en maison de retraite avec l'appui d'un cabinet dentaire mobile et équipé (radio, compresseur) amené en camionette utilitaire avec les services d'un assistant dentaire.

Cette proposition de soin est envoyée par courrier aux résidents et à leurs proches. Elle est expliquée par le médecin coordonnateur et l'infirmière de l'EHPAD. Un coupon réponse permet de choisir une visite qui coûte 85 euros plus les soins du dentiste (pris en charge par une feuille de soin classique) ou le nettoyage de prothèse pour 35 € tout compris.

Cette visite n'est pas donnée mais elle est à comparer avec le coût d'un déplacement chez un dentiste libéral à plusieurs dizaines de kilomètres du lieu de résidence.

Cette semaine, un "commando de dentistes" mandaté par Incisiv interviendra à Nogent sur Oise dans l'Ehpad associatif Saint Vincent de Paul. Trente trois résidents ont choisi de se faire soigner : détartrage, soin d'urgence (carie).
"Dix résidents qui relèvent de l'aide sociale ne seront pas facturés de la visite" précise le Dr Agnès Gener directeur médical d'Incisiv.


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Bernard95

16/06/2019 11:06

Et maintenant on fait quoi ?


Bonjour, Maintenant que les dentistes de la société Incisiv n'ont plus le droit d'exercer, quid des soins dentaires en Ehpad ? Ma mère, en fauteuil roulant, doit maintenant être véhiculée en ambulance depuis son Ehpad dans l'Oise jusqu'à l'hôpital de Beauvais (80 kms aller et retour) car aucun dentiste local n'est en mesure de l'accepter. Je ne dis pas merci à l'ordre national des dentistes qui est responsable de la fermeture de la société Incisiv et qui ne propose aucun autre service en remplacement.




Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -